Étude - FO Hebdo

Avoir des relations, le meilleur moyen pour se faire embaucher

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

© Simon LAMBERT / HAYTHAM-REA

« Comment les employeurs recrutent-ils leurs salariés ? », tel est l’objet d’une étude publiée le 4 octobre par le ministère du Travail. Selon ce panorama, le réseau représente le premier canal de recrutement, tandis qu’Internet est mobilisé dans moins de la moitié des embauches.

Plus que les petites annonces ou les CV en ligne, ce sont les relations personnelles ou professionnelles de l’employeur qui aboutissent le plus souvent à une embauche. Elles sont à l’origine de 27 % des recrutements, selon la Dares.

Pour cette étude, la première du genre depuis 2005, le service statistique du ministère du Travail a interrogé 8 510 entreprises ayant recruté au moins une personne en CDI ou CDD de plus d’un mois entre septembre et novembre 2015. Seuls les nouveaux recrutements sont pris en compte.

Les candidatures spontanées, examinées dans près de sept recrutements sur dix, constituent le principal canal activé par le recruteur. Mais elles n’aboutissent qu’à une embauche sur cinq.

Un tiers des recruteurs font appel à des intermédiaires publics (Pôle emploi, missions locales...) et un autre tiers à des intermédiaires privés (écoles, intérim, centres de formation...). Ils permettent 28 % des embauches (11 % pour Pôle emploi, 7 % pour une école ou un centre de formation).

Si 44 % des offres d’emploi font l’objet de petites annonces, ces dernières n’aboutissent qu’à 15 % des embauches. L’efficacité des bases de CV est encore moins bonne. Consultées dans quatre recrutements sur dix, elles ne sont à l’origine que de 3 % des recrutements.

Un entretien individuel dans 88 % des embauches

En moyenne, un recruteur active 3,1 canaux pour une embauche. Mais la pratique diffère selon les caractéristiques de l’établissement et le profil du poste. D’autant que seulement un tiers des établissements dispose d’un service de ressources humaines. Ainsi, 20 % des TPE n’ont utilisé que le canal des relations pour recruter, contre 6 % des entreprises de plus de 200 salariés. Si les embauches en CDD courts aboutissent davantage grâce aux candidatures spontanées et au réseau, les recrutements en CDI sont plus fréquemment réalisés via des annonces et des bases de CV.

Et Internet dans tout ça ? La toile intervient dans moins d’un recrutement sur deux (45 %), pour diffuser des annonces et/ou consulter des CV en ligne. Le Web est encore moins souvent activé pour la sélection. Seuls 6 % des recruteurs disent se renseigner par Internet sur les candidats.

La sélection reste très traditionnelle : un CV est demandé dans 89 % des cas et une lettre de motivation dans 60 % des cas. L’entretien individuel est mis en place dans 88 % des embauches. La mise à l’essai est activée dans un quart des recrutements. Les critères les plus cités par le recruteur sont l’expérience, les compétences et la motivation. Enfin, dans près de trois recrutements sur dix, une seule candidature a été étudiée. 

 

Zoom : Quelles sont les entreprises qui recrutent ?

Selon l’enquête Offre d’emploi et recrutement (Ofer) de la Dares, en 2015, un tiers des embauches de plus d’un mois ont eu lieu dans des entreprises de moins de 9 salariés, et un autre tiers dans celles de 10 à 49 salariés. Les entreprises de 50 à 199 salariés ont représenté 18 % des embauches et celles de plus de 200 salariés 17 % des recrutements. Les CDI représentaient 47 % des recrutements, contre 38 % de CDD de plus de trois mois et 15 % de CDD de un à trois mois. Quant aux secteurs d’activité concernés, le commerce, les transports et les activités financières et immobilières ont représenté près d’un tiers des embauches.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément