Bas Rhin : les pompiers manifestent pour la qualité du service public

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

Plus de 150 pompiers et personnels administratif du SDIS 67, le service départemental d’incendie et de secours du Bas-Rhin, ont manifesté contre la réorganisation de ce service le vendredi 10 mars à l’appel de FO notamment.

Par cette action qui avait lieu le jour d’un comité technique qui a dû être annulé, les personnels ont protesté contre le projet Evolsdis consistant en une transformation de 24 postes de pompiers opérationnels en postes administratifs et de formation.

Parti d’Eckbolsheim, le cortège des manifestants s’est dirigé vers Wolfisheim, siège du SDIS67 qui compte 630 pompiers professionnels dont les postes administratifs et techniques.

Signe de la colère de ces professionnels qui assurent 62 000 interventions par an dans le département – chiffre en hausse de près de 50% en onze ans – les pompiers ont occupé un temps l’autoroute A 351.

Reçus à l’issue de cette journée par le président du SDIS67, les pompiers semblent avoir été entendus se réjouit, avec prudence toutefois, le secrétaire général du syndicat FO des pompiers de la SDIS67, Cédric Hatzenberger.

Un maillage territorial en péril

La direction du SDIS qui jusque-là prônait « d’en faire plus avec moins » de moyens raille FO semble admettre que l’entrée en vigueur de son plan entraînerait une perte de qualité du service public.

« Il semblerait que le SDIS accepte de remettre ces 24 postes en opérationnel » indique Cédric Hatzenberger.

En supprimant des gardes opérationnelles dans les casernes et en concentrant la présence de pompiers dans quelques centres « le maillage territorial serait moins efficient et cela rallongerait donc les délais d’intervention » explique Cédric Hatzenberger fustigeant le plan Evolsdis.

Le militant rappelle que si le nombre d’interventions a explosé en onze ans, les effectifs de pompiers en revanche sont restés constants.

Pour FO, le problème du SDIS67 réside dans le manque de moyens budgétaire ce qui induit un manque d’effectifs professionnels. Or, la direction qui crée de nouveaux services au sein du SDIS -telle l’école départementale de formation- entend procéder à effectifs constants.

<nivoslider4786>

Le plan Evolsdis viserait donc à déshabiller le secteur opérationnel au profit des emplois dans les bureaux.

Pour pallier le déficit d’effectifs de terrain, les pompiers professionnels seraient de plus en plus remplacés par des volontaires (5 000 dans le Bas Rhin).

Le syndicat FO demande l’arrêt de ces projets et attend les prochains rendez-vous avec la direction.

Le 17 mars, les syndicats dont FO seront reçus par le service des ressources humaines, cela avant la tenue le 21 mars d’un comité de direction.

Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

L’union fait la force

Création par Valérie Forgeront

Né du ralliement à FO de militants de la CFTC, le nouveau syndicat FO des pompiers prépare les élections professionnelles du 4 décembre.

La mobilisation : Services départementaux d’incendie et de secours

Entre Militants

Dénonçant la politique suicidaire d’austérité, qui se traduit par des restrictions budgétaires à hauteur de 4,5 millions d’euros, l’intersyndicale du Nord (59) a lancé un appel à la mobilisation des agents des Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS). C’est la qualité même du service de (...)

Manifestation de soutien à un pompier FO du Bas-Rhin

Justice par Valérie Forgeront

Près de 200 pompiers ont manifesté le 6 juin devant le palais de justice de Strasbourg en soutien à deux collègues – dont Cédric Hatzenberger, le secrétaire FO du SDIS-67 – qui comparaissaient pour « entrave à la circulation » sur l’A351 lors de la manifestation du 10 mars.