BNP, Crédit Agricole, SG... milliards d’euros de résultats ! Des milliards de dividendes pour les actionnaires ! Mais, des miettes pour les salariés !

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Credit/Organismes agricole

Les banques françaises viennent d’annoncer leurs résultats 2021, qualifiés de « records » « jamais vu », « extraordinaires », « historiques ». BNPP : 9,5 Mds d’euros CA : 9,1 Mds d’euros SG : 5,6 Mds d’euros.

Dans le même temps les négociations salariales sont closes pour la majorité, avec des constats d’échec : de 0,5 à 1% d’augmentation pour les plus généreux, et encore, pas pour tous les salariés !

Pour autant l’inflation 2021 constatée s’élève à 1,6% et pour 2022 après une prévision de début d’année à plus de 2,5%, on parle aujourd’hui de 3%, avec une situation qui menace de durer dans le temps.

Selon les entreprises concernées, la perte de pouvoir d’achat depuis 5 ans est de plus de 2,5%.

Ces entreprises gagnent des milliards, mais la litanie reste la même, « l’avenir étant incertain » et l’on ne peut pas leur donner plus... il ne faut pas mettre les entreprises en danger ! De qui se moque-t-on ? Ce sont bien les salariés qui créent la richesse de ces entreprises. Ce sont bien les salariés qui sont restés sur le pont tout au long de la crise sanitaire.

Il apparait utile de préciser également que le secteur a affiché une certaine fierté d’être déclaré par les pouvoirs publics comme « secteur indispensable » à la Nation ! Et aujourd’hui les mêmes salariés de nos secteurs qui ont été encensés sont traités avec mépris !

Le Lobby Bancaire FBF, et les branches de la profession doivent assumer la responsabilité collective qui est la leur et envoyer un signal fort aux salariés désabusés. Il est non seulement question de reconnaissance mais aussi de partage car pour FO, il est indécent qu’avec ces « profits historiques », les augmentations ne le soient pas tout autant.

Employés et Cadres Secrétaire Général