BNP Paribas : Des résultats solides pour le 3e trimestre mais pour qui ?

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© Laurent GRANDGUILLOT/REA

FEC-FO - Section fédérale du Crédit

Le Directeur Général s’est félicité des résultats solides pour le 3e trimestre 2023 :

• Revenus en croissance de 4,3 %.
• Effet de ciseaux positif, risques maitrisés.
• Résultat net part du Groupe distribuable de 2,7 milliards d’euros (en hausse de 2,6 % par rapport au 3e trimestre 2022).

QUE GAGNENT LES SALARIES A CES BONS RESULTATS ?

La Direction est restée sourde aux demandes exprimées par les représentants des salariés lors de la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) alors que dans le même temps les actionnaires toucheront une nouvelle fois le pactole (hausse de +14,9 % du bénéfice par action distribuable).

FO Banques a défendu la non-signature de la NAO Les propositions de la Direction sont très en deçà des revendications des salariés alors que l’entreprise dispose de moyens considérables dans un contexte de très forte hausse des prix. Les salariés n’engagent pas leur signature au rabais !

La Direction a envoyé un signal fort aux salariés, un signal fort négatif !

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

De 25 000 à 30 000 emplois menacés dans les banques

Emploi et salaire par Clarisse Josselin

Malgré les milliards d’euros de bénéfices engrangés par les banques en 2016, les plans sociaux se multiplient, des agences ferment, les salaires stagnent et les conditions de travail se dégradent dans la branche. FO lance l’alerte et en appelle au gouvernement.

Deux mois de grève à la Caixa Geral de Depositos : au cœur du conflit, les revendications, mais aussi le droit de grève et de négociation

Banques par Evelyne Salamero

En grève depuis le 17 avril, ils manifestaient encore devant l’ambassade du Portugal ce vendredi 15 juin. Les salariés de la succursale française de la banque publique portugaise, soutenus par FO et la CFTC, ne désarment pas et espèrent que la nomination d’un médiateur va permettre que s’ouvre enfin une véritable négociation.