CONGRÈS D’UD

Bouches-du-Rhône : mobilisation, émotion et résolution

, Françoise Lambert

Recommander cette page

© UD FO 13

Le XXXe congrès de l’Union départementale FO des Bouches-du-Rhône, qui a réuni plus de 700 participants, s’est tenu à Marseille le 22 mars. En cette journée de mobilisation de la Fonction publique, la défense des services publics a occupé le cœur des débats. Franck Bergamini a été réélu au poste de secrétaire général de l’UD. Le congrès a rendu un vibrant hommage à Gérard Dossetto, ancien secrétaire de l’UD, disparu en 2015.

Plus de sept cents militants Force Ouvrière ont participé au XXXe congrès de l’Union départementale des syndicats FO des Bouches-du Rhône, qui s’est tenu le 22 mars au Palais des congrès à Marseille, sous la présidence de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de la confédération. Franck Bergamini a été réélu à l’unanimité du congrès, et les rapports d’activité et de trésorerie ont été adoptés à l’unanimité.

L’UD fête ses soixante-dix ans

Ce congrès revêtait un caractère particulier, à plus d’un titre. La réunion, la trentième du genre depuis la création de FO, a été l’occasion pour les militants de fêter les soixante-dix printemps de leur Union départementale, et par la même occasion le soixante-dixième anniversaire de leur confédération Force Ouvrière.

Les discussions ont été placées sous le double signe d’une intense émotion et d’une forte mobilisation. Grande émotion, car il s’agissait du premier congrès de l’UD-FO des Bouches-du-Rhône depuis la disparition le 11 décembre 2015 de Gérard Dossetto, qui avait passé vingt-six ans à la tête de l’UD, réélu de congrès en congrès au poste de secrétaire général.

Vibrant hommage à Gérard Dossetto

Notre congrès a rendu hommage à un militant déterminé, ferme et constructif, une figure du syndicalisme qui a énormément apporté à Force Ouvrière, indique Franck Bergamini. Le militant de 37 ans, issu de la Sécurité sociale, a pris la suite de Gérard Dossetto en décembre 2015. J’essaie de préserver son formidable héritage, dit-il encore.

Alors que Franck avait été élu en décembre 2015 au poste de secrétaire général de l’UD par la commission administrative de l’UD, il vient cette fois d’être élu par le congrès des syndicats FO, et ainsi reconduit dans ses fonctions.

Rassemblement FO en soutien aux fonctionnaires et aux cheminots

La mobilisation a occupé une large place pendant le congrès, puisque la date retenue, le 22 mars, coïncidait avec la journée nationale de grève et de manifestations de la Fonction publique et des cheminots.

Les délégués du congrès de l’UD, se sont rassemblés en fin de matinée devant le palais des congrès. Ils ont été rejoints par un millier de manifestants FO, lesquels ont ensuite rallié, avec une délégation du congrès, la manifestation unitaire des fonctionnaires et des cheminots.

Les hôpitaux de Marseille à la peine

La défense des services publics a été largement évoquée lors des débats du congrès. On ne peut plus rien lâcher, a estimé Franck Bergamini, dans son rapport oral devant les délégués. Parmi les attaques portées contre le service public, les congressistes ont évoqué la situation de l’Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM).

Le syndicat FO AP-HM fait face à un plan d’économies et se bat contre de nouvelles suppressions d’emploi envisagées en contrepartie d’un plan de modernisation de 300 millions d’euros. 800 à 1 000 postes seraient concernés.

Les économies sont aussi au programme dans d’autres établissements hospitaliers du département, comme au centre hospitalier d’Aix-Pertuis, au sein duquel la suppression de cinquante lits des cent cinquante lits de chirurgie est en cours, dans le cadre d’un plan de retour à l’équilibre.

Remise en cause des organisations du travail

Dans la fonction publique hospitalière comme dans la territoriale, des accords de RTT sont remis en cause, avec la tentative d’installer de nouvelles organisations du temps de travail, désavantageuses pour les salariés.

A la Caisse d’allocations familiales, qui emploie 1 200 salariés, la suppression de 160 postes sur trois ans est envisagée.

Public-privé : attaques contre les droits des salariés

Nous faisons face à des attaques successives contre l’ensemble des droits des salariés, qu’ils travaillent dans le secteur public ou dans le privé, indique Franck Bergamini, le Code du Travail était jusqu’ici protecteur et il permettait un certain équilibre entre droits et devoirs dans les relations salariés-employeurs, il est devenu un point d’appui aux employeurs malintentionnés contre le salariat.

Le développement de FO, une riposte indispensable

Face à l’accélération des contre-réformes menées par les gouvernements successifs, le congrès acte dans sa résolution que le développement de l’organisation doit rester une priorité pour chaque syndicat, sur la base du syndicalisme libre et indépendant.

Le congrès appelle aussi à la coordination et au renforcement de la dimension interprofessionnelle au sein de l’UD et de des Unions locales.

C’est la condition indispensable pour stopper cette marche à la déréglementation, au chaos social et économique dont les seules victimes sont toujours les salariés, les retraités et les chômeurs, estiment les congressistes dans leur résolution votée à l’unanimité.

© UD FO 13

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 25 juin de 18h00 à 19h00

    Public Sénat
    Pascal Pavageau sera l’invité de Michel Grossiord dans « L’Epreuve de Vérité » sur Public (...)