Branche des experts en automobile : Revalorisation des salaires minima de 3,5 %, 3 % et 2,5 % au 1er janvier 2022

Fédération FO Métaux par Métaux

Communiqué de FO Métaux

La négociation des minima salariaux de la branche des Experts en Automobile vient de se terminer et un accord a été trouvé quant à leur évolution pour 2022.

2021 restera globalement une année difficile pour les entreprises de la branche, malgré une nette reprise dans le deuxième semestre. L’année 2022 commence, quant à elle, avec un niveau d’activité satisfaisant, même si le recours accru au télétravail en janvier entraîne une diminution des déplacements à caractère professionnel.

Dans ce contexte, après un relèvement des minima de 1 % en 2021, l’ambition de FO, dans cette nouvelle négociation, était de compenser le niveau d’inflation de 2021 (1,6 % en moyenne sur l’année) en considérant donc un manque à gagner de l’ordre de 0,6 %, d’anticiper sur l’inflation prévue à fin 2022 (autour de 2 %) et de revendiquer une mesure d’augmentation du pouvoir d’achat.

Dans la négociation, FO a revendiqué un relèvement global de la grille de classification d’au moins 3 %. La délégation patronale était, quant à elle, positionnée sur le chiffre de 2,7 %.

La forte représentativité et le poids de FO dans la branche des Experts en Automobile a finalement conduit à l’ultime proposition suivante :

  Une augmentation de 3,5 % pour les minima du niveau 1 au niveau 4 de la grille de classification ;
  Une augmentation de 3 % pour les minima du niveau 5 au niveau 7 ;
  une augmentation de 2,5 % pour les minima du niveau 8 au niveau 10.

FO considère que cette proposition, acquise à l’arrachée, constitue les termes d’un bon accord avec un relèvement moyen de la grille supérieur à 3 %. Pour les salariés qui dépendent des minima conventionnels, cet accord préserve le pouvoir d’achat des plus hauts niveaux de la grille de classification et augmente de manière significative celui des premiers niveaux et des niveaux intermédiaires. Il donne une bonne tendance pour les négociations dans les entreprises et est, de plus, applicable au 1er janvier 2022.

FO a donc signé cet accord, en regrettant, toutefois, de ne pas avoir été suivie par deux organisations syndicales sur sa revendication d’une augmentation de 3 % pour les niveaux 8 à 10.

FO, syndicat majoritaire dans la branche des Experts en Automobile, démontre ainsi son efficacité pour défendre le pouvoir d’achat de ses salariés

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Plan d’économies chez Renault : nous devons garder la tête froide pour préserver les sites et garantir l’emploi

Communiqué FO Métaux par Métaux

A l’issue de l’exercice 2019, les salariés ont eu la confirmation qu’ils obtiendront, bien qu’en baisse, un intéressement. Nouvelle positive de courte durée puisque lors de la conférence de presse du 14 février, la direction du Groupe Renault a annoncé un vaste plan d’économies visant à réduire ses coûts (...)