BRIDGESTONE Béthune (62) : Fermeture annoncée pour le deuxième semestre 2021 !

Communiqué FO Chimie par Fédéchimie

Franck CRUSIAUX/REA

Ce mercredi 16 septembre, le géant japonais du pneumatique a annoncé lors d’un CSE extraordinaire, la fermeture du seul site de production en France au deuxième semestre 2021.

Un coup de massue pour les 863 salariés ainsi que pour les centaines d’emplois indirects du site béthunois ouvert en 1961 sous la bannière Firestone.

Cette fermeture est le résultat du manque d’investissement du groupe depuis quelques années mais surtout, comme « étant la seule option qui permettrait de sauvegarder la compétitivité des opérations de Bridgestone en Europe » comme l’a annoncé la direction générale ce matin lors du CSE extraordinaire.

L’Europe ! Parlons-en de cette Europe « dite sociale ».

Il y a quelques années, seuls trois sites étaient basés en Europe : Béthune (France), Bari (Italie), Burgos (Espagne). Mais pour accroître les dividendes qui devaient être reversés aux actionnaires, le manufacturier japonais a ouvert des sites dans des pays où la « main d’œuvre » est bien moins chère qu’en France : au Portugal, en Pologne, en Hongrie et même une en Turquie, pays qui est situé sur deux continents 3% en Europe et 97% en Asie, sans compter l’ouverture dans les années à venir de deux nouveaux sites, un en Estonie en 2024 et un en Biélorussie en 2026. Et dire que Macron et son gouvernement prônent les relocalisations dans l’hexagone.

Voilà donc la stratégie engagée depuis quelques années par le géant japonais afin d’engranger des bénéfices et reverser des dividendes à ses actionnaires avec pour ultime but, celui de licencier et « mettre sur la paille » les 863 salariés et leur famille du site béthunois dans un bassin d’emplois déjà fortement impacté par de nombreuses fermetures d’entreprises.

Il va de soi que la FEDECHIMIE apportera tout son soutien au syndicat FO ainsi qu’à tous les travailleurs du site de Béthune, de même qu’elle soutiendra toutes les actions qui seront menées pour préserver un maximum d’emplois.

Fédéchimie Secrétaire général

Sur le même sujet

Projet de loi Macron : Force Ouvrière persiste

Communiqué de Force Ouvrière

A la veille d’un week-end marathon de débats parlementaires à l’assemblée nationale sur le projet de loi Macron avant le vote solennel de mardi prochain Force Ouvrière tient à réitérer son opposition à ce texte et notamment à l’extension et à la banalisation du travail du dimanche : Que ce soit sur le (...)

Chiffres du chômage : une augmentation tous azimuts

Communiqué de Force Ouvrière par Stéphane Lardy

Les derniers chiffres publiés par Pôle emploi concernant le mois de mai sont sans appel : Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A augmente de 0.5 % par rapport à la fin avril, soit 16 200 demandeurs d’emploi en plus. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à (...)

Préface au Guide pratique - L’activité partielle

Chômage partiel par Jean-Claude Mailly

Tous les jours les entreprises françaises placent leurs salariés en chômage partiel suite à la crise qui frappe notre pays. Les perspectives économiques et sociales sont toujours très préoccupantes pour les salariés de l’ensemble des secteurs d’activités et nul ne peut aujourd’hui prédire les évolutions économiques.