C&A encore condamnée

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

©Richard DAMORET/REA

Décidément ils avaient misé sur le mauvais cheval…

Après que le Conseil d’État ait mis fin à 5 ans de procédures multiples, c’est à présent à la Cour de Cassation de confirmer la reconnaissance de la discrimination syndicale menée par la Direction de C&A pour tenter de se débarrasser de notre Déléguée syndicale un peu trop active à leur goût.

Pendant que la Direction de l’entreprise dilapidait l’argent en frais d’avocats sur des fondements mensongers et abjectes, elle fermait des magasins et supprimait des emplois en se justifiant de problèmes économiques, les salariés apprécieront les priorités de leur Direction…

Si l’entreprise communique beaucoup sur ses bonnes œuvres, elle se garde bien de faire état de ses pratiques antisyndicales.

La Section fédérale FO COMMERCE&VRP et la section FO C&A France se félicitent de cette décision en faveur de l’action syndicale pour la défense des intérêts des salariés comme contre-pouvoir, en espérant que l’entreprise prenne la mesure de ses condamnations et revoit sa copie en termes de dialogue social !

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Corée du Sud : démocratie à deux vitesses

International par Evelyne Salamero

Les deux Corées ont défrayé la chronique ces derniers jours pour cause de jeux olympiques. Mais il y a des choses dont on entend beaucoup moins parler, voire pas du tout. En République de Corée (Corée du sud), pourtant démocratique depuis la fin des années 80, des syndicalistes sont derrière les barreaux ou poursuivis et en passe d’être jugés pour avoir simplement manifesté pacifiquement.

Désignation d’un délégué syndical (DS) et exercice de fonctions électives

Droit syndical par Secteur juridique

Dans un arrêt en date du 3 octobre 2018, la Cour de cassation a jugé que « l’article L 2143-3 du code du travail, qui fait l’obligation au syndicat représentatif qui désigne un délégué syndical de le choisir parmi les candidats aux élections professionnelles qui ont recueilli au moins 10% des suffrages exprimés au premier tour des dernières élections au comité d’entreprise ou de la délégation unique du personnel ou des délégués du personnel, n’exige pas l’exercice par l’intéressé de fonctions électives » (Cass. soc., 03-10-18 n°17-60288).

Pendant la crise sanitaire, les UD FO toujours sur le front

Coronavirus / Action syndicale

Les Unions départementales Force Ouvrière ont, dès le début de la crise, pris des initiatives locales afin de répondre aux salariés qui les interrogeaient, rencontraient des difficultés ou pour assurer leur sécurité et leur santé, notamment ceux ne pouvant recourir au télétravail et donc contraints de se rendre physiquement sur le lieu de travail, dans tous les secteurs d’activité.