C’est reparti pour un tour… C&A ferme les portes de son magasin de Boulazac

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce

On croyait C&A en position économique difficile, pas tant que ça apparemment… Après une fermeture de 7 mois en 2013/2014 qui a coûté cher aux salariés de l’entreprise avec une estimation à pas moins de 900 000 euros de perte de chiffre d’affaires, la direction de l’entreprise réitère sa manœuvre et laisse à nouveau ses clients à la porte !

L’inquiétude des salariés quant à l’absence totale d’information à la clientèle ne semble pas partagée. D’ailleurs les salariés eux-mêmes ne savent pas grand-chose : maintien de salaire et fermeture jusqu’à nouvel ordre. La motivation officielle avancée par la direction ? Mettre en sécurité les salariés et la clientèle du fait de l’absence de responsable…

Mais combien de magasins sont dans cette situation ? Pour autant la direction les laisse ouverts et exige des salariés de faire tourner la boutique quand même !

Pour la Fédération des Employés et Cadres FO, cette situation est d’autant plus inacceptable que les premiers motifs évoqués par la direction de C&A France sont la suite de ses attaques incessantes contre la Déléguée Syndicale Centrale. FO encourage tous les salariés qui sont dans la même situation de carence d’encadrement, à contacter leur CHSCT respectif. La direction de C&A France doit avoir la même politique de sécurité partout, ou alors cela confirme que ce n’est qu’une manœuvre.

La Fédération des Employés et Cadres FO soutient ses militants confrontés à ce type de manoeuvre. Plus de 3 ans de procédure, trop c’est trop.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Cessions des magasins C&A : le compte n’y est pas !

Commerce par Employés et Cadres

Force Ouvrière fustige la position de la direction de C&A France qui sacrifie ses salariés sans leur laisser le choix d’accepter ou non le transfert de leurs contrats chez Chaussea et Stokomani, et refuser le reclassement plaidé par certains, en particulier les magasins situés en région parisienne dont le bassin d’emplois offre de multiples possibilités.