Ça suffit, 9 avril, Journée de grève interprofessionnelle

Communiqué de la Fédération FO des Finances par Finances

Article publié dans le cadre de la campagne 9 avril 2015 : Grève interpro­fessionnelle

Dans une déclaration commune, les organisations syndicales FO, CGT et Solidaires ont appelé l’ensemble des salariés du privé et du public à une journée de grève interprofessionnelle le 9 avril prochain.

La Fédération des Finances FO et l’ensemble de ses syndicats affiliés s’associent pleinement à cette initiative, pour combattre la mise en place des politiques d’austérité qui détruisent le lien social.

Depuis plusieurs années les réponses des gouvernements successifs, pour lutter contre la crise économique, se sont limitées à des cadeaux au patronat et tout particulièrement aux entreprises du CAC 40.

Pour exemple : l’accord interprofessionnel sur la sécurisation de l’emploi, le pacte de responsabilité, le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) ont permis aux entreprises de baisser leurs charges, c’est-à-dire de fragiliser les comptes sociaux, sans pour autant avoir empêché la montée du chômage.

Demain, la loi Macron et celle sur la réforme des seuils sociaux, aggraveront les conditions de vie des salariés avec, entre autres, la fin du repos dominical pour beaucoup d’entre eux, la réforme des prud’hommes et la remise en cause des CHSCT.

Dans la Fonction Publique, et tout particulièrement dans les directions sous la tutelle de Bercy, ces politiques ont pour conséquence : la suppression de milliers d’emplois - les restructurations incessantes des services - le gel de la valeur du point d’indice - la raréfaction du nombre de promotions internes - une dégradation des conditions de travail - une régression du droit syndical.

La réforme territoriale et la revue des missions en cours d’élaboration détruiront encore un peu plus le lien social dans notre pays, en déstructurant le service public sur l’ensemble du territoire de la République.

Dans les directions de Bercy, les démarches stratégiques en sont la concrétisation.

Avec l’ensemble des salariés, le 9 avril, pour dire stop à l’austérité !

Quand les salariés ne sont pas entendus, l’arme des salariés c’est le droit de grève et de manifester.

Le 9 avril, utilisez ce droit !

 Pour obtenir une vraie réorientation de la politique économique ;
 Pour dynamiser l’activité et créer de vrais emplois ;
 Pour un service public républicain répondant aux valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité ;
 Pour une grande réforme fiscale ;
 Pour consolider la Sécurité Sociale et les régimes spéciaux (retraite, chômage,..) ;
 Pour des augmentations de salaire ;
 Pour une amélioration des conditions de travail.

Toutes et tous en grève et en manifestations

 Voir en ligne  : Fédération FO des Finances

Finances Secrétaire général

Tous les articles de la campagne

Le 9 avril, se faire entendre par le gouvernement

L’Éditorial de Jean-Claude Mailly par Jean-Claude Mailly

Après une accalmie au mois de janvier, les chiffres du chômage sont repartis à la hausse en février (+ 0,4 %, soit 12 800 chômeurs supplémentaires dans la catégorie A).
Cela montre que même s’il y a, selon le gouvernement, quelques indicateurs économiques qui frémissent, cela ne se traduit pas par une (...)

2015, il n’y en a que pour les femmes !

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

2015, c’est l’année de la Femme, elles sont à la fête et comme chaque année, il y a la fameuse journée de la Femme.
Non seulement, des discours démagogiques vont pleuvoir toute la journée du 8 mars, remplis de bonnes intentions et de promesses qui nous permettront d’attendre le 8 mars 2016 pour (...)

Hôpitaux de Marseille : suppression de 1 040 postes !

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé FO par Services publics et de Santé

FO dénonce un plan social qui préfigure le plan d’économie de 3 milliards d’euros imposé aux hôpitaux.
L’accumulation des déficits à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (AP-­HM) a conduit la direction de l’établissement à élaborer un contrat de retour à l’équilibre financier (CREF) : suppression (...)