Cadres, des salariés à part entière et non entièrement à part !

Toute l’actualité par Union des Cadres et Ingénieurs

© F. BLANC

Figures de la modernité industrielle et de la montée des classes moyennes, les cadres sont une composante majeure du monde du travail. La croissance continue de leur effectif ne saurait toutefois masquer la dégradation de leurs conditions de travail. Dans un contexte de crise économique, jugés mieux lotis que d’autres, ils sont pris pour cible et leurs droits sont fréquemment remis en cause.

Au rythme des restructurations capitalistiques et des investissements spéculatifs, la figure de l’actionnaire s’est imposée, renforçant un capitalisme prédateur écrêtant la valeur actionnariale tout en privilégiant l’immédiateté et la liquidité des actifs au détriment du temps long et de l’investissement industriel. De fusions en restructurations, de plans sociaux en licenciements pour motif personnel, les cadres font ainsi les frais de choix dictés par les dogmes du marché. Une situation qui révèle, parfois avec violence, l’impermanence de leur emploi et la fragilité de leur position.

Davantage exposés aux réquisits de productivité et de rentabilité d’entreprises plus soucieuses de fidéliser leurs actionnaires que leurs talents, les cadres n’hésitent plus à affirmer leur proximité avec l’ensemble des salariés pour dénoncer notamment l’intensification du travail, le stress, les journées sans fin et les inégalités salariales.

Lors du XIVe congrès de FO-Cadres, qui s’est tenu les 2 et 3 décembre 2021 à Paris, avec plus de cent dix délégués et en présence du secrétaire général de la confédération, Yves Veyrier, les interventions ont rappelé la nécessité d’être à l’écoute des cadres pour améliorer leurs conditions de travail et reconnaître leurs spécificités sans les déprotéger. Les entreprises comme les administrations ne peuvent fonctionner sans la contribution des cadres. La compétitivité, trop souvent réduite et résumée à sa seule dimension prix, doit être revue et corrigée à l’aune de l’apport essentiel que représente l’économie de la coopération et de l’innovation.

Pour FO-Cadres, la transformation du monde économique et du travail sous l’impulsion de la révolution numérique est l’occasion de revenir sur le rôle essentiel des cadres dans une économie de l’innovation, où les capacités d’adaptation, de réactivité mais également de coopération sont déterminantes. Cela exige de réhabiliter le rôle des cadres experts comme celui des managers, dont l’attrait du poste fait aujourd’hui défaut faute d’une réelle reconnaissance de l’engagement professionnel.

La syndicalisation des cadres est un impératif tant pour les cadres eux-mêmes que pour le syndicalisme libre et indépendant dans son ensemble. FO-Cadres en est convaincue depuis toujours. Avec plus d’énergie encore elle poursuivra ses actions et mettra ses outils au service du développement. La semaine FO de l’adhésion syndicale, prévue du 17 au 22 janvier 2022, sera une occasion supplémentaire de s’engager avec l’ensemble des militants de l’organisation pour la justice sociale.

 Voir en ligne  : www.fo-cadres.fr

Union des Cadres et Ingénieurs Secrétaire général

Sur le même sujet

Auchan : l’appel du 18 juin aux salariés

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

Le syndicat FO Auchan UES Exploitation appelle les salariés des magasins à une première journée de mobilisation le 18 juin afin de revendiquer une hausse de leur pouvoir d’achat, une amélioration de leurs conditions de travail, et la révision de nombreux projets en cours.