Caisse d’Épargne Ile-de-France : les salariés de 2 CRC et FO disent non à la dégradation de leurs conditions de travail

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Fédération FO Banques et Stés Financières

Les salariés des deux Centres de Relations Clientèle de la Caisse d’Epargne Ile-de-France sont en grève à 80% du personnel depuis le 17 mai 2016. Cette Mobilisation fait suite à la volonté de la Direction de passer en force son projet de réorganisation totale du travail.

La direction souhaite notamment par la réduction de leur activité administrative (-80%) :

 une suppression d’effectifs ;

 une augmentation des appels sortants ;

 une modification des équipes et horaires...

Pour FO et les salariés : Trop c’est Trop !

Pire encore la modification totale des jours de travail avec l’obligation de 2 nocturnes pour l’ensemble du personnel, sachant que la fermeture des CRC est à 20h00 en semaine et 18h00 le samedi.

Cela fait presque 3 mois que FO, CGT, SUD et l’UNSA se battent conjointement afin que la Direction entendent les revendications des salariés et modifie sa proposition.

Lors du CHSCT la majorité des élus a refusé de rendre un avis sur ce dossier en l’état et a quitté la salle, sauf le SNB-CGC qui a rendu un avis favorable.

La Direction refuse de recevoir les organisations syndicales prétextant que le dossier sera traité en Comité d’Entreprise le 27 mai.

Les salariés, ne veulent rien lâcher et ont décidé de reconduire la grève cette semaine.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Média : la grève pour défendre les acquis sociaux se poursuit à l’AFP

Emploi et salaires par Clarisse Josselin, journaliste L’inFO militante

Les salariés de l’Agence France Presse (AFP), en grève depuis le 3 juin à l’appel de FO, ont voté massivement le 13 juin pour reconduire le mouvement sur 48 heures, jusqu’à la prochaine AG. Ils dénoncent la volonté de la direction de remettre en cause la plupart de leurs acquis en matière de temps de travail ou de rémunération, dans la logique du projet de loi Travail.