Canicule : se protéger des fortes chaleurs au travail

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Les employeurs sont tenus de protéger la santé de leurs salariés en cas de fortes chaleurs. Pour le travail en extérieur, l’employeur doit prévoir des zones d’ombre et de l’eau potable et fraiche. Dans le secteur du Bâtiment et des Travaux publics, la législation prévoit au moins trois litres par jour et par travailleur. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité, la chaleur peut constituer un risque pour les salariés au-delà de 30° pour une activité sédentaire et 28° pour un travail nécessitant une activité physique. Au travail, l’aménagement des horaires, l’augmentation de la fréquence des pauses, la limitation des tâches physiques sont recommandés.

Françoise Lambert Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Construction : FO reste opposée à une reprise des chantiers non essentiels

Coronavirus / Covid19 par Clarisse Josselin

Un guide de bonnes pratiques sanitaires dans le secteur de la construction a été publié le 3 avril avec l’aval du gouvernement. Il pousse à la relance de l’activité sur les chantiers, quasiment à l’arrêt depuis le début du confinement mi-mars. FO, qui estime que la vie des travailleurs est mise en danger, refuse toute reprise du travail hors des missions essentielles à la Nation.