Carole, jeune militante FO, a sa méthode pour recruter : « accrocher et discuter »

Portrait par Mathieu Lapprand

FO Jeunes organise un rassemblement à Paris le 3 décembre. L’occasion de confronter les expériences, faire remonter diverses propositions et consolider les forces vives de la confédération. Rencontre avec Carole Truchot, l’une de ces militants.

Entrée à Orange en apprentissage en 2009, Carole a été embauchée par l’opérateur de téléphonie deux ans plus tard, en 2011. En agence à Dijon, elle gère actuellement les comptes d’entreprises tout en assumant plusieurs mandats syndicaux. C’est en 2014 qu’elle a adhéré à FO en raison d’un problème avec l’un de ses responsables. Forte des 60 % de représentativité de son syndicat sur la Côte-d’Or, elle dispose désormais d’un mandat de déléguée syndicale d’établissement principal et couvre quatre régions.

« Gagner la confiance des jeunes salariés »

Ses attentes concernant le rassemblement organisé par FO Jeunes sont nombreuses : si elle a des propositions concernant le site Internet ou l’utilisation des réseaux sociaux, elle reste convaincue que c’est avant tout en « accrochant et en discutant avec les jeunes salariés régulièrement » que l’on peut faire tomber les a priori qui peuvent exister concernant l’action syndicale. L’enjeu pour « gagner la confiance des jeunes salariés » est de « leur prouver systématiquement que leur intérêt passe par l’action du syndicat ». Les jeunes syndicalistes FO en Côte-d’Or montrent qu’un noyau dynamique crée un effet boule de neige. Mais en syndicaliste déjà chevronnée, la militante espère que cette réunion posera la question « des moyens qui seront mis en œuvre pour accompagner le développement et le recrutement de jeunes syndiqués ». 

Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

L’interview de FO Jeunes

Congrès Confédéral de Force Ouvrière par FO Jeunes

Pourquoi FO Jeunes ? Qu’est-ce que FO Jeunes ? Le syndicalisme et les jeunes.

Voici l’interview d’Etienne Castillo, assistant confédéral, responsable national FO Jeunes, réalisée au congrès confédéral de Tours.

Une façon de comprendre le projet FO Jeunes en quelques questions.

Allemagne : un projet de salaire minimum… sans les jeunes

International

La ministre du travail allemande Andrea Nahles a précisé mercredi 19 mars le projet de salaire minimum qui doit entrer en vigueur en janvier 2015. L’enjeu portait sur d’éventuelles exemptions contre lesquelles le DGB s’était élevé à de nombreuses reprises depuis plusieurs semaines.