Carrefour : FO reçu au ministère du Travail

Grande distribution par FGTA-FO

© REA

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

Force Ouvrière Carrefour a été reçu, ce mardi, au ministère du Travail. Après avoir démontré la réalité des 5 000 emplois supprimés et des milliers d’autres concernés par le projet Bompard, la délégation FO Carrefour a demandé l’aide et le soutien du ministère.

Force Ouvrière Carrefour exige une négociation quantitative et qualitative du plan social et du PDV en matière de reclassements, de formation et de retour à l’emploi.

Pour Force Ouvrière, il est indispensable que Carrefour ne se contente pas d’une indemnisation des salariés touchés par le plan Bompard, même si cette indemnisation doit être importante.

La Direction de Carrefour doit nous apporter des garanties en matière de qualité des dispositifs RH nécessaires à un accompagnement efficace pour le maintien dans l’emploi des salariés impactés par les réorganisations annoncées le 23 janvier.

Le ministère du Travail a déclaré son inquiétude, et s’est engagé à rester très vigilant sur ce qui se passera chez Carrefour.

Le ministère a d’ores et déjà demandé à la Direction Carrefour de prendre le temps nécessaire pour mettre en place le PSE.

Force Ouvrière Carrefour ne lâchera rien tant que M. Bompard n’acceptera pas de discuter avec nos représentants et ne nous associera pas aux décisions sociales. Tous mobilisés le 8 février 2018 au siège Carrefour à Massy !

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

313 suppressions d’emplois dans le Groupe Euralis

Agroalimentaire par FGTA-FO

Les instances représentatives du personnel ont été informées le 9/01/2018 d’une réorganisation du pôle alimentaire du groupe Euralis. Ce pôle est composé de 8 sites industriels sous les conventions collectives de la FICT (charcuterie industrielle) et de l’ADEPALE (produits élaborés).