Carrefour : FO signera l’accord sur le pouvoir d’achat

InFO militante par Ariane Dupré, L’Info Militante

Après une mobilisation fin septembre pour exiger un effort de Carrefour dans la négociation de la clause de revoyure des NAO 2022, FO a obtenu une avancée. Le syndicat signera l’accord groupe prévoyant une hausse des salaires de 2,5 % en novembre.

Il aura fallu une grève des employés de Carrefour les 23 et 24 septembre, impulsée notamment par FO, pour que la direction lâche du lest sur les négociations de la clause de revoyure salariale, complémentaire aux NAO de 2022. Ce n’était pas gagné. Lors de la deuxième réunion le 15 septembre, la direction nous proposait 2 % d’augmentation et ne voulait plus négocier. Or, cette proposition était insuffisante pour combler l’inflation depuis la rentrée. Nous avons donc décidé de nous mobiliser, explique Cyril Boulay, DSC FO du groupe. L’annonce de la grève – qui a été suivie dans les trois quarts des hypermarchés et des entrepôts – a conduit la direction à rouvrir les discussions. Ultime proposition aux syndicats le 22 septembre : 2,5 % d’augmentation salariale au 1er novembre pour les 66 830 salariés du groupe, assortie d’une prime de pouvoir d’achat de 100 euros. Malgré une prime jugée méprisante, FO, syndicat majoritaire chez Carrefour, a décidé de signer cet accord groupe sur le pouvoir d’achat, avec deux autres syndicats. Après consultation, sur dix-sept sociétés où nous sommes implantés, la majorité, treize délégués FO, étaient favorables à la signature, justifie Cyril Boulay. C’est vrai qu’on aurait aimé obtenir 3 % pour que les salariés aient un petit matelas supplémentaire. Mais cet accord permet au moins de préserver leur pouvoir d’achat. Mis bout à bout, le syndicat fait valoir une augmentation de 6,3 % sur les douze mois, avec 1 % de rattrapage négocié en 2021, 2,8 % d’augmentation lors des NAO de 2022 et les 2,5 % de cette clause de revoyure. Une fois signé, l’accord s’appliquera dans les dix-huit sociétés et business unit du groupe, hypermarchés, supermarchés, logistique ou banque.

Chantier des embauches

FO a en outre obtenu de la direction d’engager une concertation sur les conditions de travail, très tendues dans les hypermarchés et les supermarchés : Nous allons évaluer le manque d’effectifs par magasin. Notre objectif est qu’il y ait plus d’embauches. Et de transformer les CDD ou les temps partiels subis en CDI, explique Cyril Boulay. Une concertation que FO-Carrefour aimerait démarrer dès octobre.

Ariane Dupré Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

FO sauvegarde le pouvoir d’achat des salariés chez Carrefour

Fédération FGTA-FO par FGTA-FO

Après l’annonce des mobilisations organisées par FO, qui a su une nouvelle fois démontrer la puissance d’action de la première organisation syndicale chez Carrefour, la Direction a accepté l’ouverture d’une 3e réunion de négociation.

FO Aube occupe le parvis de la mairie de Troyes

Election TPE du 22 mars au 6 avril par Prescillia Bourguignon

Barnum, kakémonos FO et conférence de presse sur la place centrale de Troyes où le Secrétaire général Yves Veyrier, en compagnie du Secrétaire général, Séraphin Doni et les membres de la CE de l’union départementale de l’Aube ont passé l’après-midi, ce jeudi 18 mars 2021.