Cars : vous avez dit pénurie ?

Fédération FO Transports par Transports et logistique

Communiqué de la Fédération Nationale des Transports et de la Logistique Force Ouvrière - UNCP

Les Français doivent savoir qu’il y aura une pénurie de conducteurs de cars scolaires (mais pas que) à la rentrée et qu’il y aura de gros problèmes tout au long de l’année scolaire.

Nous savons que pour la rentrée les entreprises de transports par cars mettront leurs conducteurs de tourisme sur le scolaire, mais cela ne pourra pas durer au risque de voir partir vers d’autres métiers les conducteurs de tourisme restant.

Alors, à qui la faute ?

Les Français doivent aussi savoir que les responsabilités des délégations de services publics (DSP) incombent avant tout à nos élus, qu’ils soient dans les régions, départements, agglomérations, communes. Et à force de faire des appels d’offres au moins disant, au bout du bout, cela retombe toujours sur les salariés.

Bien sûr les entreprises de transport par cars ont leur part de responsabilités. Salaires trop bas. Classifications minables. Evolution quasiment impossible. Peu de perspectives d’avenir mis à part commencer sa carrière comme conducteur de car et ... la finir.

N’oublions pas aussi que les entreprises tiennent à garder leurs marges et qu’elles jouent souvent sur le social pour y arriver.

La Covid a fait beaucoup de mal dans ce secteur du transport de voyageurs. Mais le mal se voyait déjà avant. Dans les transports par route, nous sommes passés d’une ancienneté moyenne de 8 ans à 5 ans et maintenant 3 ans. Former à tour de bras des salariés c’est bien, mais pour nous, à la FNTL FO/UNCP, le plus important est de les garder et rendre nos métiers plus attractifs.

Oui voudrait faire un métier où la pratique est de 11h à 13h d’amplitude ? Oui pour cela se contenterait d’être payé 600 à 800 € par mois ? Personne bien évidemment et surtout pas les jeunes.

Avec d’autres OS nous avons une solution pour le ramassage scolaire, mais pour cela il faudrait mettre autour de la table : OS/ OP/ Associations de parents d’élèves/ Ministères de l’éducation et des transports.

Une vraie volonté politique quoi...

Transports et logistique Secrétaire général

Sur le même sujet

La SNCF en fait des wagons

Revue de presse par Michel Pourcelot

Une nouvelle vague de suppression d’emplois à la SNCF, au moins 1 400 emplois nets, vient d’être annoncée sans que les médias n’en fassent vraiment la une, occupés par la communication tous azimuts du groupe.