Chantiers de l’Atlantique – Saint Nazaire

Communiqués de FO par Yves Veyrier

Droits réservés

Le Secrétaire général, Yves Veyrier, interviewé ce matin sur RTL, s’est félicité de l’abandon du projet de vente des Chantiers de l’Atlantique au groupe italien Fincantieri.

« Premièrement, je m’en félicite, c’est une bonne nouvelle, parce que, depuis la première vente nous avions milité pour que l’État monte au capital. L’État est majoritaire et nous étions opposés à la vente à Fincantieri parce que nous savions qu’il y avait un contrat avec les chinois et un risque, derrière, de transfert des technologies et de marchés.

Deuxièmement, les chantiers de l’Atlantique sont un fleuron de l’industrie en matière de construction navale, on va y construire le nouveau porte-avion, on y construit les plus gros navires de croisières et on y fait d’autres activités, justement pour diversifier l’activité. Le fait que l’État soit majoritaire aujourd’hui aide beaucoup à mobiliser les banques, parce que ce sont des investissements à long terme, et à rassurer les potentiels clients armateurs parce que ce sont des chantiers de long terme.

Je suis allé sur place début janvier avec le syndicat FO. Nous avons rencontré tous les élus politiques.

J’ai eu des contacts avec le ministre de l’économie. Je me félicite donc de cette situation aujourd’hui.

L’état est majoritaire aujourd’hui. Dans la situation actuelle, a fortiori, au vu des incertitudes sur le plan de l’activité et dans un contexte où on nous dit « le plan de relance doit favoriser la réindustrialisation de ce pays », la moindre des choses, c’était qu’on ne laisse pas partir cette industrie ailleurs. »

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Pour une réforme d’assurance chômage qui améliore les droits !

Communiqué commun de la CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO

La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés depuis de longs mois préoccupe nombre de travailleuses et travailleurs. Les conséquences de l’épidémie sont dans toutes les têtes et nombre d’incertitudes demeurent sur le plan sanitaire, économique et social.

Plus de justice fiscale pour plus de justice sociale

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Nathalie Homand, Secteur Economie et Fiscalité, Secteur Europe - International

Sept ans après le scandale des accords fiscaux avantageux consentis par le Luxembourg à plusieurs multinationales (« Luxleaks »), un article du journal Le Monde révèle que « près de la moitié des entreprises commerciales enregistrées dans le pays sont de pures holdings financières, des sociétés offshore totalisant pas moins de 6 500 milliards d’euros d’actifs » dont des entreprises du CAC 40 et grandes fortunes.