Charcuterie : la Cooperl annonce la fermeture de deux sites en 2025

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

© Michel GAILLARD/REA

Prétextant une surcapacité industrielle, la Cooperl, leader français de production porcine, a annoncé le 21 septembre, en CSE central, une restructuration de son pôle cuit des salaisons qui va entraîner la fermeture de deux sites en 2025. Sont concernées l’usine Paul Prédault de Goussainville dans le Val-d’Oise, où FO est majoritaire, ainsi que l’usine Cooperl d’Ergué Gaberic dans le Finistère. Environ 200 salariés sont impactés au total. Les départs se feront dans le cadre d’un accord de gestion des emplois et des parcours professionnels (GEPP), dont la négociation démarre le 11 octobre pour le site breton et le 12 octobre pour le site francilien.

Six mois d’incertitude

On nous parle de GEPP depuis le mois d’avril avec potentiellement quatre sites impactés, c’est une vraie torture psychologique de rester ainsi plusieurs mois dans l’incertitude, explique Bertrand Beduer, délégué FO à Goussainville. Un cabinet d’experts va chercher un repreneur, mais rien ne dit que ce dernier conservera la même activité ni qu’il reprendra les salariés.

La fédération FGTA-FO sera très attentive aux dispositions de cette GEPP en matière de formation, de mobilité interne ou d’indemnités supra légales. Elle souhaite des mesures à la hauteur des moyens de ce groupe qui compte plus de 6 000 salariés.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Chronique d’une mort annoncée des activités sociales et culturelles (ASC)

Communiqué de FO par Karen Gournay

Les activités sociales et culturelles (ASC), mises en place par les élus du comité d’entreprise (ou du CSE), ne sont ni dénuées d’intérêt ni superflues. Pour bon nombre de familles, elles permettent − et non pas simplement facilitent − l’exercice d’une pratique sportive, l’accès à une activité culturelle ainsi que le départ en vacances.

La Gironde entre dynamisme et mobilisation

Congrès d’UD par Clarisse Josselin

Le XXVIIIe congrès de l’union départementale FO de Gironde s’est tenu les 3 et 4 octobre à Bordeaux avec près de 300 délégués, et sous la présidence d’Yves Veyrier. La mobilisation contre le projet de réforme du régime de retraite a été au cœur des discussions.