Cheminots : les motifs de mécontentement s’accumulent

Réforme des retraites, FO dit stop ! par Evelyne Salamero

© UD FO 66

Toujours mobilisés contre le projet gouvernemental de réforme des retraites, en première ligne pendant plus d’un mois, les cheminots ont également fort à faire avec le patronat de la branche ferroviaire. Le 31 janvier, la fédération FO a fait valoir son droit d’opposition à l’accord sur les classifications et les rémunérations, destiné à remplacer le statut des cheminots dans le cadre de l’ouverture du secteur à la concurrence. En remplaçant les plus de cinq cents métiers actuellement répertoriés à la SNCF par 141 emplois-types, les employeurs cherchent à imposer une polyvalence généralisée, dénonce FO.

FO assigne SNCF-Voyageurs en justice

De plus, les dispositifs d’ancienneté ne seraient déclenchés qu’après vingt-quatre ans d’activité. La fédération a également décidé d’assigner en justice la direction de la filiale SNCF-Voyageurs pour discrimination et entrave au libre exercice du droit de grève, après avoir appris le versement de primes à des agents non grévistes par le biais de managers locaux. Enfin, un nouveau plan d’économies se profile à la SNCF, au motif de récupérer les pertes dues à la grève contre la réforme des retraites. De quoi nourrir encore un peu plus le mécontentement ambiant.

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Neige : otages de l’hiver ou des économies ?

Revue de presse par Michel Pourcelot

L’épisode neigeux qui a causé une importante désorganisation, notamment en Ile-de-France, a fait la une des médias pendant plusieurs jours. La presse s’est aussi quelque peu interrogée sur les responsabilités. Aperçus.