Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Chez FDG, l’Etat finance le plan de licenciement

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP

La société FDG, spécialiste dans la GMS et travaillant uniquement pour les super et hyper marchés, a décidé de financer son plan de licenciement avec l’argent du contribuable par le biais d’un prêt garanti par l’État de plus de 10 millions d’euros, normalement destiné à aider les entreprises en difficulté.

L’actionnaire (le Crédit Mutuel) se revendiquant mutualiste et un grand défenseur du maillage territorial, a appliqué une politique qui va aboutir à fermer 7 dépôts sur 10 et c’est une centaine d’emplois sur toute la France qui vont disparaître.

Les sites de Belfort (90), Saint Paul Les Dax (40), Douai (59), Sainte-Sigolène (43), Coulaines (72), Malesherbes (45) et Brive (19) vont fermer leurs portes en 2021.

Sur un effectif de 700 personnes, il devrait rester à peine 600 personnes en fin d’année.

La crise du Covid-19 n’est en rien la cause de tous ces licenciements, la rentabilité 2020 de l’entreprise est de loin supérieure à celle de 2019.

C’est encore une fois les salariés qui vont trinquer, mais avec cette fois-ci, la bénédiction de l’État et des banques.

La Section fédérale du Commerce & VRP et les représentants FO FDG sont et seront présents auprès des salariés pour défendre leurs intérêts.

Employés et Cadres Secrétaire Général