Chez TotalEnergies, FO cartonne dans la branche raffinage-pétrochimie

InFO militante par Elie Hiesse, L’Info Militante

© Laurent GRANDGUILLOT/REA

Les résultats sont tombés le 28 avril. Dans la branche raffinage-pétrochimie de TotalEnergies, comptant 7 300 salariés dans neuf établissements, FO progresse de 5,54 points aux élections pour le renouvellement des CSE, pour atteindre 17,94 % de représentativité cumulée. Grâce à cette percée fulgurante, elle détiendra trois sièges de titulaires et trois de suppléants au CSE central de l’Union économique et sociale (UES) raffinage-pétrochimie, qui sera constituée en juin pour quatre années. Une première. Le travail de terrain des équipes FO, emmenées par le DSC Hakim Bellouz, a payé ! Elles sont désormais représentées sur tous les sites [*]. En l’espace d’un mandat, c’est un tour de force, commente Jean-François Vapillon, secrétaire fédéral à la Fédéchimie FO, chargé de la branche pétrole. Dans un contexte de baisse continue des effectifs et d’austérité salariale (2,3 % d’augmentation générale en 2022, alors que le groupe a engrangé un bénéfice net record en 2021 de près de 14 milliards d’euros), FO a porté haut les revendications pour défendre l’emploi et exiger une hausse des salaires. Comme lors de la mobilisation de trois semaines, en mars-avril, à la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique), qui a été suivie par 70 % à 80 % des personnels d’exploitation.

Elie Hiesse Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Mobilisation interprofessionnelle du 18 octobre : le déni de la question salariale dans l’industrie pétrolière catalyse la colère des travailleurs

Actualités par Elie Hiesse, L’Info Militante

Pour FO, la remise en cause du droit de grève par les réquisitions décidées par l’exécutif à l’encontre des salariés grévistes de l’industrie pétrolière est fondamentalement inacceptable. C’est sur cette base, ainsi que sur les augmentations de salaires, que FO a décidé d’appeler le 18 octobre (...)

Soutien grève des raffineries

Fédération FO Chimie par Fédéchimie

La Fédéchimie apporte tout son soutien aux salariés en grève avec leurs syndicats pour l’augmentation des salaires et notamment aux raffineries de Donges, Normandie et de La Mède, Feyzin…