Chez TotalEnergies, FO cartonne dans la branche raffinage-pétrochimie

InFO militante par Elie Hiesse, L’Info Militante

© Laurent GRANDGUILLOT/REA

Les résultats sont tombés le 28 avril. Dans la branche raffinage-pétrochimie de TotalEnergies, comptant 7 300 salariés dans neuf établissements, FO progresse de 5,54 points aux élections pour le renouvellement des CSE, pour atteindre 17,94 % de représentativité cumulée. Grâce à cette percée fulgurante, elle détiendra trois sièges de titulaires et trois de suppléants au CSE central de l’Union économique et sociale (UES) raffinage-pétrochimie, qui sera constituée en juin pour quatre années. Une première. Le travail de terrain des équipes FO, emmenées par le DSC Hakim Bellouz, a payé ! Elles sont désormais représentées sur tous les sites [*]. En l’espace d’un mandat, c’est un tour de force, commente Jean-François Vapillon, secrétaire fédéral à la Fédéchimie FO, chargé de la branche pétrole. Dans un contexte de baisse continue des effectifs et d’austérité salariale (2,3 % d’augmentation générale en 2022, alors que le groupe a engrangé un bénéfice net record en 2021 de près de 14 milliards d’euros), FO a porté haut les revendications pour défendre l’emploi et exiger une hausse des salaires. Comme lors de la mobilisation de trois semaines, en mars-avril, à la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique), qui a été suivie par 70 % à 80 % des personnels d’exploitation.

Elie Hiesse Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante