Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Chiffres du chômage : une baisse en trompe l’œil ?

Communiqué de Force Ouvrière par Stéphane Lardy

Les chiffres des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi pour le mois de janvier 2015 apportent une accalmie pour les personnes en catégorie A, puisque l’on constate une baisse de 0,5 % sur un mois (- 19 100). Cependant, le nombre de demandeurs d’emploi qui ont une activité à temps partiel et qui recherchent une activité à temps plein (cat. B et C) augmente de 3,4 %.

Quels enseignements peut-on tirer de ces chiffres de janvier 2015 ?

Premièrement, il convient d’être prudent. Une baisse mensuelle ne fait pas une tendance. Deuxièmement, ces chiffres renforcent la réalité de la dualité du marché du travail : plus de contrats courts, plus de précarité et plus de travailleurs pauvres !

Enfin, la prudence est d’autant plus de mise que le gouvernement ne peut également attendre que l’embellie économique vienne de l’extérieur (baisse de l’euro, baisse des prix du pétrole, baisse des taux d’intérêt). Alors que le spectre de la déflation guette, une politique économique et sociale digne de ce nom ne peut se fonder principalement sur une logique compétitivité/prix basée sur la baisse du coût du travail (pacte de responsabilité, CICE) ou une illusoire réforme des seuils sociaux qui ne dit pas son nom.

Ce dont souffrent la France et l’Europe, c’est bien d’une absence de demande intérieure dynamique alors que les entreprises sous-utilisent leur capacité de production.

Ce changement passe par un renforcement des services publics républicains, une relance économique par la demande, une hausse des salaires, des traitements et pensions afin de relancer la consommation intérieure.

Ce sont l’ensemble de ces revendications que Force Ouvrière portera lors de la journée de grève interprofessionnelle et de manifestations du 9 avril prochain.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.