CHU d’Angers : La mobilisation prend de l’ampleur

Hôpital par Françoise Lambert

Jeudi 9 juin, le personnel du Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Angers en grève s’est rassemblé sur la place centrale de l’établissement pour revendiquer des moyens en personnel à la hauteur des besoins.

Un mouvement parti des urgences

La grève entamée le 23 mai au sein du service des urgences à l’appel de FO, de la CGT et SUD, s’est étendue à d’autres services comme le laboratoire de l’hôpital ou le service des ambulances.

Le 9 juin, deuxième jour de grève généralisé au sein de l’établissement, les salariés du CHU se sont réunis en assemblée générale. Ils ont fait le point, service par service, sur des revendications précises qui seront portées auprès de la direction.

Deux nouvelles journées de grève à venir

Ils ont aussi voté le principe de deux nouvelles journées de mobilisation : la première le 14 juin, jour de la grève et de la manifestation nationales contre le projet de loi El Khomri, et la seconde le 21 juin, jour du dépôt auprès de la direction des revendications portées par les salariés du CHU.

Françoise Lambert Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Média : la grève pour défendre les acquis sociaux se poursuit à l’AFP

Emploi et salaires par Clarisse Josselin

Les salariés de l’Agence France Presse (AFP), en grève depuis le 3 juin à l’appel de FO, ont voté massivement le 13 juin pour reconduire le mouvement sur 48 heures, jusqu’à la prochaine AG. Ils dénoncent la volonté de la direction de remettre en cause la plupart de leurs acquis en matière de temps de travail ou de rémunération, dans la logique du projet de loi Travail.