Climat : Il est encore temps d’agir

Actualités

Article publié dans le Dossier Climat
« Polar Bear AdF » par Arturo de Frias MarquesTravail personnel. Sous licence CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons.

Dans son dernier rapport, le GIEC, groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, composé de plus de 800 scientifiques, met l’accent une nouvelle fois sur le réchauffement climatique rapide, dû de façon prédominante à l’activité humaine, et sur « le risque de conséquences graves, généralisées et irréversibles pour l’être humain et les écosystèmes ».

Le rythme actuel d’élévation du niveau de la mer est plus important que lors des deux derniers millénaires et « la concentration de dioxyde de carbone atteint un niveau sans précédent depuis 800 000 ans ».

L’impact économique de politiques ambitieuses de réduction des émissions de CO2 peut être limité, selon le GIEC, qui l’évalue à 0,06 point sur un taux de croissance de la consommation continuant d’augmenter entre 1,6 et 3 %.

Plus dans le Dossier Climat
Tous les articles du dossier

COP 21 : la communication est brillante mais socialement l’Échec est mat

Communiqué de FO par Pascal Pavageau

Alors même que les COP visent à prendre des décisions environnementales afin d’atteindre des objectifs de lutte contre les changements climatiques, à nouveau, à l’instar des négociations du TTIP, le pilier économique s’impose en maître sur l’échiquier de la scène internationale. En effet, les puissants (...)

« L’action climatique est une affaire syndicale car il n’y a pas d’emplois sur une planète morte »

Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI (Confédération syndicale internationale) par Evelyne Salamero

Face à la transformation industrielle qui s’annonce pour lutter contre le réchauffement climatique, Le mouvement syndical international attend des engagements pour les emplois, le partage des technologies, les compétences et la protection sociale, explique Sharan Burrow, secrétaire générale de la (...)