Climat : Il est encore temps d’agir

Actualités

Article publié dans le Dossier Climat
«  Polar Bear AdF  » par Arturo de Frias MarquesTravail personnel. Sous licence CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons.

Dans son dernier rapport, le GIEC, groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, composé de plus de 800 scientifiques, met l’accent une nouvelle fois sur le réchauffement climatique rapide, dû de façon prédominante à l’activité humaine, et sur « le risque de conséquences graves, généralisées et irréversibles pour l’être humain et les écosystèmes ».

Le rythme actuel d’élévation du niveau de la mer est plus important que lors des deux derniers millénaires et « la concentration de dioxyde de carbone atteint un niveau sans précédent depuis 800 000 ans ».

L’impact économique de politiques ambitieuses de réduction des émissions de CO2 peut être limité, selon le GIEC, qui l’évalue à 0,06 point sur un taux de croissance de la consommation continuant d’augmenter entre 1,6 et 3 %.

Plus dans le Dossier Climat
Tous les articles du dossier

COP 22 : une « COP de l’action » frôlant l’inaction

Communiqués par Pascal Pavageau, Secteur Économique

Après la « COP de l’Accord » à Paris en 2015, la COP 22 s’annonçait comme la « COP de l’action ». En l’occurrence, l’attentisme et les tentatives de retours en arrière ont surtout marqué ces quinze jours : l’élection américaine a apporté sa part d’incertitudes, le lobbying des multinationales et de la finance (...)

Pollution de l’air : Pour prévenir il faut pouvoir mesurer !

La FEETS FO exige le maintien des moyens par FEETS FO

Le pic de pollution observé ces derniers jours montre à nouveau que les enjeux de qualité de l’air sont fondamentaux pour la santé et la qualité de vie de la population. L’amélioration de la qualité de l’air et la prévention des risques liés à cette dégradation passe par la mesure et la surveillance. (...)