Colloque du 22 juin - FO Hebdo

#ColloqueFO : Force Ouvrière se penche sur le travail dans tous ses états

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Le colloque « Le travail dans tous ses états », organisé par FO, s’est tenu le 22 juin 2017 au Cese. Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

La confédération a organisé le 22 juin, au Conseil économique, social et environnemental, un colloque intitulé « Le travail dans tous ses états ». Ces regards croisés d’experts alimentent la réflexion menée par FO autour des modes d’organisation et de la dégradation des conditions de travail.

« Le travail dans une économie mondialisée et financiarisée », « Le travail soumis aux évolutions technologiques », « Le travail sous l’emprise du management moderne », tels étaient les thèmes des trois tables rondes qui ont réuni une dizaine d’experts et de chercheurs appartenant à plusieurs disciplines : droit, économie, sociologie, médecine…, et peu habitués à croiser leurs analyses.

Ce colloque, qui s’est déroulé devant une centaine d’auditeurs, venait clore une série de cinq « Matinales des modes d’organisation du travail », initiée il y a un an.

Ces travaux sont la prolongation de la réflexion menée depuis plusieurs années par FO autour des conséquences sociales des nouveaux modes d’organisation du travail sur les salariés et les collectifs de travail. L’objectif est de mieux comprendre les causes pour mieux agir dans un environnement très mouvant, où les salariés se retrouvent seuls face aux bouleversements opérés, aux conséquences sur la santé et sur les conditions de travail.

Les salariés sont devenus des agents des actionnaires

30 %

C’est l’augmentation des dividendes en France en 2016, alors que les investissements industriels et productifs ont stagné.

En clôturant les débats, Jean-Claude Mailly s’est félicité que les statuts de FO permettent de syndiquer toute personne qui n’en exploite pas une autre, qu’elle soit ou non salariée. Nous ne sommes pas partisans d’une zone grise, soit le travailleur est salarié, soit il est indépendant, a-t-il précisé. Constatant que les salariés devenaient les agents des actionnaires, il a aussi rappelé que FO réclamait depuis plusieurs années auprès du patronat l’ouverture d’une négociation sur les liens entre donneurs d’ordre et sous-traitants. Jusqu’à présent, le Medef s’y oppose. Et ce, alors même que le système favorise les grands groupes par rapport aux autres entreprises, comme l’a souligné Pascal Pavageau, secrétaire confédéral chargé de l’économie. En 2016, les dividendes ont augmenté de 30 % en France, alors que les investissements industriels et productifs n’ont pas progressé, a-t-il précisé. 

Voir en ligne : Les photographies prises lors du colloque sont sur notre compte Flickr