Combien coûte un état des lieux ?

Règlementation logement

Si l’état des lieux est établi contradictoirement entre les deux parties au contrat, il est gratuit. Il ne peut donc être facturé au locataire, sauf si le bailleur est représenté par une agence immobilière. En effet, lorsqu’un agent immobilier est mandaté pour établir un état des lieux d’entrée, les honoraires plafonds susceptibles d’être facturés au locataire ne peuvent excéder :
 
  le montant payé par le bailleur ;

  dans la limite de 3 € TTC par m² de surface habitable.

À savoir : l’état des lieux de sortie ne peut être facturé au locataire.

Si, en raison de l’opposition de l’une des parties, il est fait appel à un huissier de justice pour dresser cet état des lieux, les frais sont partagés par moitié entre le locataire et le bailleur. Pour l’établissement d’un tel acte, la rémunération est tarifée et encadrée par la loi. La rémunération de l’huissier pour l’établissement d’un constat locatif est forfaitaire et variable selon la superficie du logement.

Tarif d’un état des lieux établi par huissier
Superficie du logement Tarif applicable (TVA incluse)
MétropoleGuadeloupe, Guyane, Martinique
Moins de 50 m2Frais d’acte : 132,56€Frais d’acte : 172,33 €
De 50 m2 à 150 m2Frais d’acte : 154,44€Frais d’acte : 200,77 €
Plus de 150 m2Frais d’acte : 231,66€Frais d’acte : 301,16 €

Si le propriétaire a payé à tort une somme supérieure à ce qu’il aurait dû payer, le locataire n’a pas à supporter ce surcoût.

Si l’huissier de justice est sollicité en dehors du cadre légal du constat locatif loi de 1989, le tarif applicable reste libre.

Sur le même sujet

Défendre ses droits de locataire en HLM avec FO

Consommation par Valérie Forgeront

Du 15 novembre au 15 décembre se tiendront les élections des représentants des locataires HLM. Ils siégeront, pour un mandat de quatre ans, dans les conseils d’administration des organismes HLM (environ 800) relevant de bailleurs publics ou privés et comptant notamment des représentants de l’État et des collectivités.

Précarité énergétique : un décret « décence » totalement indécent

Communiqué de l’AFOC par AFOC

Une des principales avancées de la loi de transition énergétique, adoptée l’an dernier, est menacée de détricotage. Son article 12 prévoyait en effet d’instaurer un minimum de performance énergétique pour tout logement en location : enfin les bailleurs ne pourraient plus louer des passoires thermiques et (...)