Comme leurs aînés, les jeunes sont mobilisés

InFO militante par Ariane Dupré, L’Info Militante

© F. BLANC

L e 7 mars, les jeunes seront de nouveau mobilisés pour exiger l’abandon de la réforme des retraites. Dans un communiqué, les organisations de jeunesse, étudiants et lycéens, appellent, à l’instar de l’intersyndicale, la jeunesse à se mobiliser, à durcir le mouvement […] pour faire comprendre au gouvernement que nous refusons son projet de réforme des retraites. Aux côtés de l’intersyndicale, ces organisations dénoncent un projet de réforme profondément sexiste, et appellent aussi à se saisir du 8 mars, date de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Engagés depuis le 19 janvier dans les manifestations, les jeunes dénoncent la stratégie de passage en force du gouvernement, niant la contestation sociale. Selon un syndicat étudiant, quelque 140 000 jeunes ont manifesté lors de la mobilisation interprofessionnelle du 16 février.

Travailler jusqu’à 70 ans ? C’est non !

Se prononçant contre le recul de l’âge légal de départ en retraite à 64 ans, les étudiants fustigent une réforme qui impactera lourdement leur avenir, alors que les jeunes sont déjà aux prises avec la précarité et les difficultés d’insertion. Car les chiffres restent têtus : au dernier trimestre 2022, malgré un très léger mieux, le taux de chômage des jeunes reste très élevé, à 16,9 %, souligne une étude de l’Insee de février. En outre, alors que l’âge moyen pour accéder à un emploi stable est passé à 27 ans, selon un rapport du CESE de 2019, l’accélération des 43 ans de cotisation de la réforme Touraine pour une retraite à taux plein obligerait donc les jeunes à travailler jusqu’à 70 ans, dénoncent certains syndicats étudiants, mobilisés aux côtés des travailleurs.

Ariane Dupré Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Frédéric Souillot : « Mobilisation syndicale 1 – gouvernement 0 »

Éditoriaux de FO par Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

L e coup d’envoi de la mobilisation contre la réforme des retraites le 19 janvier a été un succès majeur. Avec plus de deux millions de manifestants dans toute la France – travailleurs et travailleuses, du public comme du privé, jeunes et retraités – l’ampleur de la mobilisation était attendue par l’ensemble des organisations syndicales, confiants dans nos forces, en raison aussi de notre détermination et du rejet massif du projet gouvernemental.