Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Commission des comptes de la Sécurité sociale

Communiqué de FO par Secteur Protection sociale collective, Serge Legagnoa

Ce jeudi 24 juin 2021, l’habituelle Commission des comptes de la Sécurité sociale a rompu avec les habitudes d’écoute et d’échanges de ses membres avec les ministres de la santé et du budget qui la président. Malgré un temps de parole limité, nombreux ont été ceux qui s’exprimaient sans avoir en face les interlocuteurs du gouvernement…

Le sujet mérite pourtant qu’on s’y attarde, le déséquilibre des comptes de la Sécurité sociale en 2020 résulte de la situation exceptionnelle provoquée par l’épidémie de Covid 19, de moindres recettes (en recul de 2,9%) et davantage de dépenses (en hausse de 6,2%).

Cette situation s’explique par le choix de l’État de faire reposer la gestion de l’épidémie et la réponse aux urgences sanitaires sur la seule Assurance maladie. Masques, tests, vaccins, tracing, Ségur, presque tout est à sa charge, elle porte donc l’essentiel du déficit : avec un surcoût de 18,9 milliards d’euros dans le cadre de l’ONDAM en 2020.

La situation en 2021 ne devrait pas s’améliorer. La nécessité d’augmenter les recettes est ignorée tandis que côté dépenses, la modération des dépenses déconnectée des réalités et des besoins, reste d’actualité. Alors que la dette de la sécurité sociale a été cantonnée et sera remboursée jusqu’en 2033 par la CSG et la CRDS, la facture de la crise sanitaire sera payée par les travailleurs actifs et retraités

Pour FO le fonctionnement et le financement de la Sécurité Sociale, en sortie de crise, doivent réellement prendre en compte les besoins de la population, et rompre avec une approche essentiellement comptable.

Secteur Protection sociale collective

Serge Legagnoa Secrétaire confédéral au Secteur de la Protection Sociale Collective

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.