Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Communiqué de presse de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

© Fred MARVAUX/REA

L’indépendance syndicale, fondatrice de la Confédération générale du travail Force Ouvrière, tout au long de son histoire, la conduit à demeurer sur sa légitimité syndicale et à ne pas donner de consignes de vote à quelque élection politique.

FO a toujours précisé que « le mouvement syndical des travailleurs ne peut s’isoler dans la nation » et « que le syndicalisme ne saurait être indifférent à la forme de l’État », et a toujours affirmé son attachement aux principes républicains, laïcs, et universalistes – à la fois au sens républicain et au sens ouvrier. A ce titre, FO rappelle que la déclaration des Droits de l’homme et du citoyen en affirmant que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits », fonde le droit du sol.

FO a toujours été et demeure « sans faiblesse, sans concession sur ses valeurs fondamentales : le refus du racisme, de l’antisémitisme, de la xénophobie, des slogans qui font de l’étranger, du migrant, le bouc émissaire faute d’apporter des réponses de justice sur le terrain économique et social. »

Sur les questions de politiques économiques et sociales, FO affirme sa détermination à poursuivre son action, en tant que syndicat, sans relâche pour la défense des intérêts moraux et matériels, économiques et professionnels des salariés.

Dans la déclaration de son Comité confédéral national, adoptée à l’unanimité le 31 mars dernier, FO réaffirme ainsi ses revendications en particulier pour « l’augmentation immédiate des salaires, du Smic et de la valeur du point d’indice de la Fonction publique et des grilles de salaires des conventions collectives et celles des fonctionnaires » ainsi que des retraites, pour « le rétablissement d’une fiscalité progressive qui mette à contribution les hauts revenus et les revenus financiers », pour les effectifs et les moyens indispensables à la Fonction publique et aux services publics, contre toute réforme des retraites visant à supprimer tous les régimes existants, fondés sur la solidarité intergénérationnelle, et à reculer l’âge de départ (âge légal, âge pivot ou d’équilibre, durée de cotisation)...

A cet égard, FO réaffirme sa détermination pour les libertés individuelles et collectives, dont les libertés syndicales, la négociation collective, la pratique contractuelle et le paritarisme, le droit de grève et de manifestation.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Barème des prud’hommes : réaction de Force Ouvrière

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Frédéric Souillot, Secrétaire général de Force Ouvrière

La décision rendue ce jour par la Cour de cassation concernant le barème des indemnités prud’homales n’entame en rien le bien-fondé de la contestation portée par FO au regard de la convention 158 de l’OIT. FO renouvelle sa ferme opposition à ce barème impératif, destiné principalement à sécuriser les employeurs. Pour FO, la réparation doit, en toutes circonstances, être à la hauteur du préjudice réellement subi par le salarié et le juge doit pouvoir disposer d’une totale liberté pour fixer le montant des dommages et intérêts.

Pour la libération immédiate des syndicalistes biélorusses !

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

La Confédération Force Ouvrière (FO) a pris connaissance de l’arrestation et de la mise en détention le 19 avril 2022, d’au moins quatorze syndicalistes et leaders syndicaux biélorusses, notamment de la confédération biélorusse BKDP – dont son président Aliaksandr Yarashuk et vice-président Siarhei Antusevich - affiliée à la Confédération Syndicale Internationale (CSI), et de plusieurs de ses fédérations.

L’OIT invite la France à revoir sa copie sur le respect de la C158 sur le licenciement !

Communiqué de presse commun CGT et FO par Marjorie Alexandre, Secteur Europe - International

L’Organisation Internationale du Travail s’est prononcée sur la réclamation déposée en 2017, et complétée en 2019, par la Confédération Générale du Travail (CGT) et la Confédération Générale du Travail - Force Ouvrière (CGT-FO) concernant le respect de la convention n°158 sur le licenciement à la lumière des (...)