Communiqué intersyndical du 16 mars 2020

Communiqué intersyndical

Article publié dans le cadre de la campagne Réforme des retraites, FO dit stop !

Face à la crise sanitaire mondiale obligeant chacune et chacun à respecter les consignes de protection pour contenir la propagation du virus, nos organisations syndicales et de jeunesse ont décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre les actions programmées.

Ainsi, elles décident de reporter la « vraie conférence » prévue pour se tenir le 24 mars prochain et à laquelle d’ores et déjà des experts d’horizons divers avaient donné leur accord.

De la même façon, elles reportent la mobilisation sous forme de grève interprofessionnelle annoncée et en cours de préparation pour le 31 mars.

Elles demandent au gouvernement de prendre la mesure de la crise actuelle et de prendre en considération l’exigence de renforcement de notre système de sécurité sociale dont les retraites sont une partie essentielle. Celui-ci constitue à chaque moment de crise un filet de sécurité essentiel et ne saurait être affaibli. Elles réitèrent leur demande de suspension immédiate du processus législatif concernant la réforme des retraites.

L’intersyndicale n’en demeure pas moins mobilisée et convaincue de la nécessité d’obtenir le retrait du projet du gouvernement et l’ouverture de négociations permettant d’améliorer les droits à la retraite dans le cadre du système actuel.

Tous les articles de la campagne

Réforme des retraites : « Il y a des messages contradictoires » estime Force Ouvrière

:franceinfo le 3 septembre 2019 par Yves Veyrier

Sur :franceinfo mardi 3 septembre, Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière (FO), s’est étonné « des messages contradictoires » concernant la réforme. Par exemple, Emmanuel Macron dit qu’il « ne retient pas l’option que privilégiait le haut-commissaire, celle de l’âge pivot, et on nous dit aujourd’hui que c’est le haut-commissaire qui va porter son projet ».

Paroles de grévistes dans la manifestation parisienne

Mobilisation du #5décembre2019 par Evelyne Salamero

En grève et en manifestation. Ils étaient au moins 800 000 hier dans les rues de 245 villes de France pour clamer leur opposition au projet de système de retraites par points du gouvernement. Au moins 800 000 selon les chiffres du seul ministère de l’Intérieur, et bien plus de grévistes, qui n’ont pas tous défilé. Les témoignages recueillis sous les banderoles FO du cortège parisien confirmaient un degré de mobilisation et de détermination inédit, depuis bien longtemps.