Compte personnel d’activité (CPA) dans la Fonction publique, pour FO Fonctionnaire : C’est non !

Emploi et Salaires par FO Fonctionnaires, Postes et Télécommunications - FO COM, Services publics et de Santé

Communiqué de l’Union interfédérale des agents de la Fonction publique-FO (UIAFP-FO)

Sans aucune concertation, et bizarrement en urgence, la ministre de la fonction publique souhaite intégrer un amendement au projet de loi sur le compte personnel d’activité permettant, à terme, d’appliquer par ordonnance celui-ci aux fonctionnaires.

A la suite de la loi Rebsamen et de la conférence sociale de novembre 2015, cette initiative est loin d’être neutre.

Les négociations interprofessionnelles sur le Compte personnel d’activité (CPA) sont encore en cours avec, au centre des discussions, les problèmes que pose l’individualisation des droits des salariés au détriment de garanties collectives.

A la suite du dossier PPCR (parcours professionnels, carrières et rémunérations), la volonté de la ministre de la Fonction publique de faire voter un article de loi qui permettra, à l’avenir, au gouvernement de mettre en oeuvre le compte personnel d’activité par ordonnance, apparaît comme un véritable coup de force.

Dans la Fonction publique, les dispositions statutaires garantissent aux agents leurs droits et non un compte personnel, c’est ce que défend Force Ouvrière.

L’existence même du dossier individuel des fonctionnaires témoigne que la portabilité et la transférabilité des droits n’est pas une question majeure des carrières et de la mobilité des agents publics.

Le CPA n’a donc pas de sens dans la fonction publique.

L’Union interfédérale des agents de la Fonction publique-FO (UIAFP-FO) exige le retrait de cet amendement gouvernemental.

FO Fonctionnaires Secrétaire général

Postes et Télécommunications - FO COM Secrétaire général

Services publics et de Santé Secrétaire général

Sur le même sujet

Action sociale : « surgel » du budget interministériel

Fonction publique par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

Il faut croire que « Bercy anticipe sur la politique agressive qui devrait être menée à l’égard de la Fonction publique » l’alarme la fédération générale des fonctionnaires FO (FGF-FO) qui conteste la coupe budgétaire de 6,5 millions d’euros programmée dans le budget de l’action sociale interministérielle pour 2017 par le ministère de l’Action et des Comptes publics.