Concessions hydrauliques : FO Énergie et Mines dénonce une nouvelle provocation de la Commission Européenne

Service Public par Énergie et Mines

Le barrage EDF de Saint Egreve, du groupe d’exploitation. © Francois HENRY/REA

Lors d’une audition, hier à l’Assemblée Nationale, le Directeur Général Adjoint de la Concurrence, Cecilio Madero, a exigé de la France que le gouvernement s’engage sur un calendrier précis de mise en concurrence.

Dans son intervention, ce haut fonctionnaire s’est fait le défenseur des concurrents d’EDF, tant au niveau français qu’au niveau européen, en mettant au-dessus de toute considération de Service Public, cette concurrence qui est pourtant aujourd’hui un échec total dans l’électricité.

FO Énergie et Mines dénonce vivement ces propos irresponsables et totalement partisans de ce représentant de la Commission Européenne.

Nous sommes choqués que ce haut responsable ne soit pas gêné par le fait que les autres pays de l’Union européenne n’ouvrent pas l’hydraulique à la concurrence. L’imposer à notre pays constituerait donc une vraie discrimination !

FO souligne ensuite que le haut fonctionnaire fait totalement l’impasse sur le rôle multiservice public de l’hydraulique avec tous les aspects liés à la gestion de l’eau (irrigation agricole, tourisme, lutte contre les inondations, navigation…).

FO rappelle enfin que cette désoptimisation de l’hydraulique, vendue en morceaux, générerait un coût supplémentaire pour les usagers au bénéfice d’opérateurs privés qu’ils soient étrangers ou français. De ce point de vue, casser l’hydraulique d’EDF au profit du groupe privé Total qui vient de racheter Direct Energie, reviendrait à casser un monopole de Service Public au profit de puissants intérêts privés. Est-ce cela le nouveau monde ?

Alors, à FO Énergie et Mines, nous disons clairement à tous les décideurs : Ne touchez pas à l’hydraulique, ne touchez pas au Service Public de l’électricité !

Plus que jamais, FO Énergie et Mines est déterminée à se battre avec les personnels et dans le cadre de l’Interfédérale, contre la casse d’EDF et, plus largement, contre la remise en cause du système existant avec l’existence de trois opérateurs (EDF, CNR et SHEM).

Ce n’est pas d’une concurrence absurde dont la France a besoin, mais bien au contraire d’un renforcement des valeurs de Service Public !

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Après la SNCF, à qui le tour ?

Service Public par Énergie et Mines

Les menaces pesant sur l’avenir des Services publics de l’énergie sont bien réelles. La prochaine remise en question de notre régime de retraite pourrait en être la boite de pandore.

Mobilisation du 4 novembre 2015 pour un Service Public Républicain

FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

À l’appel de la Fédération FO au sein de l’intersyndicale, les agents des IEG et plus particulièrement ceux d’EDF étaient appelés à manifester leur opposition aux injonctions libérales de la Commission européenne qui pourraient conduire à la désintégration d’EDF et à la fin d’un service public moderne (...)