Conforama : nouveaux actionnaires, nouveau P‐DG, quelle stratégie ?

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© Francois HENRY/REA

Le 23 septembre 2020, après l’aval du Tribunal de Commerce de Bobigny, Conforama France est officiellement devenue filiale à 100% du Groupe Mobilux. La 2de tranche du PGE a été débloquée. Pour rappel, la 1re tranche, versée en juillet 2020, a permis notamment de financer le Plan dit de « Sauvegarde de l’Emploi » (PSE), autrement-dit, le licenciement de 1 905 salariés, qui ont bénéficié des mesures extra-légales obtenues grâce au combat et à la pugnacité de Force Ouvrière.

Un nouveau P-DG de Conforama, M. Alain SOUILLARD, a été nommé par Mobilux, en remplacement de Marc TENART. La valse des cadres dirigeants ne fait que commencer…

Tout en se félicitant d’avoir quitté le Groupe STEINHOFF, dont les malversations ont bien failli précipiter le Groupe Conforama dans le gouffre, Force Ouvrière ne donne aucun chèque en blanc au nouvel actionnaire Mobilux.

Nous attendons ainsi des réponses à des questions fondamentales :

 La casse sociale est-elle vraiment et définitivement terminée ? Les récents et nombreux mouvements sociaux s’amplifient chez notre concurrent historique et confirment nos interrogations...

 Quelle sera la nouvelle stratégie commerciale de Conforama ? Comment se différenciera-t-elle de celle de But, notre principal concurrent et filiale lui aussi de Mobilux ? Nous attendons toujours, à ce sujet, l’avis de la Commission de la Concurrence…

 Comment fonctionneront les magasins Conforama, avec un manque de personnel déploré à tous les niveaux, y compris par l’encadrement local, et une pénurie de stock préoccupante préjudiciable à notre redressement ?

 Que deviendront les services que nous jugeons essentiels à notre compétitivité : après- vente, logistique, services centraux du Siège social ?

 Nos avantages sociaux seront-ils maintenus, comme nous l’ont laissé entendre nos nouveaux actionnaires ?

 Que deviendront nos accords d’entreprise, sur le renouvellement desquels la direction actuelle des ressources dites « humaines » a mis un frein déplorable depuis plusieurs mois, sous des prétextes de plus en plus farfelus (Crise Covid puis attente du PGE puis attente de la cession puis…) ?

La Section fédérale du Commerce & VRP et la section FO Conforama, par expérience, attendons plus des actes concrets que de beaux discours. Force Ouvrière, deuxième organisation syndicale représentative chez Conforama France, restera toujours en première ligne pour défendre les salariés, qui sont la véritable richesse de l’entreprise.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Mobilux - Conforama : c’est signé !

Commerce par Employés et Cadres

[Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP] Après des semaines de tractations très éprouvantes pour les nerfs des salariés, le CA a approuvé le 6 juillet 2020 le protocole de conciliation des cessions des titres à Mobilux ainsi que les termes et conditions d’un Prêt Garanti par l’État en 2 parties.

Force Ouvrière en première ligne pour défendre les salariés de Conforama

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

La publication d’un article de BFM Business le 27 février 2019 a plongé les salariés de Conforama France dans la stupeur et l’angoisse. Restructuration, suppression de 2 000 postes, fermeture de 40 magasins, vente probable de l’Enseigne… Tout cela en conséquence de la dette abyssale de l’actionnaire sud‐africain Steinhoff, provoquée par des malversations comptables.

Castorama : FO ne signe pas le plan social

Emploi et salaires par Clarisse Josselin

FO a refusé de signer mi-juillet deux accords qui entérinent la fermeture de onze magasins Castorama et Brico Dépôt et suppriment près de 800 postes. Le syndicat conteste le motif économique avancé par la direction.