Théâtre

Conte de la neige noire : guerre économique à l’Ouest

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Un hiver glaçant approche, propice aux contes. Celui de Jean-Yves Picq s’intitule Conte de la neige noire. Figure renommée du théâtre français, il nous narre l’histoire d’une guerre froide comme l’airain, la guerre économique, rigoureuse, impitoyable.

Au cœur des Pays de la Loire, au Mans et près d’Angers, on va pouvoir entendre le Conte de la Neige noire. Il est signé Jean-Yves Picq, auteur, metteur en scène et comédien, qui depuis 1985, se consacre presque exclusivement à l’écriture théâtrale. Si un conte est censé narrer des faits imaginaires, celui-ci est terriblement ancré dans la réalité actuelle et, bien qu’écrit en 1995, porte aujourd’hui une dramatique résonance : « Guerre sainte, guerre des dominos, ou guerre économique, les conséquences sont toujours les mêmes. A l’arrière des lignes, dans les QG militaires, aujourd’hui financiers, les hauts responsables affinent la tactique, décident du nombre d’hommes à sacrifier, expérimentent de nouvelles armes. Qu’elles soient économiques ou militaires (...) ce sont toujours les enfants, les jeunes, la force vive, que nous envoyons en premier se faire sauter au front, que ce front s’appelle la ligne Maginot, le chômage ou tout simplement la désespérance ».

Le texte s’articule autour de la relation entre un père, Martin et son fils (en fait une fille dans la version originale), Thomas, qu’il a poussé à suivre des études d’économie. Mais voilà que l’étudiant se met à rejeter capitalisme et libéralisme. Dans l’affrontement, les certitudes du père, assises sur une vie de travail, se désagrègent. Colère mais aussi désespoir. Si les arguments de Picq, qui a collaboré entre autres avec Roger Planchon et le TNP à Villeurbanne, sont sérieux et empreints de pessimisme, l’auteur de Doberman, Voïces ou Le Retour d’Ulysse, ne se départit pas d’humour, parfois noir comme sa neige, écrivant : « Quand l’homme a inventé la machine, la machine a créé l’accident et à l’accident l’homme a répondu par l’assurance, et avec l’assurance a été créé le contrat et le contrat est devenu pire que l’accident ! ». Quant au contrat social...


Conte de la Neige Noire , de Jean-Yves Picq. Avec Jean-Pierre Niobé et Kentin Juillard. Mise en scène : Jean-Louis Raynaud. Théâtre de l’Ephémère et Collectif Crock’notes, création 2015.
- Le Mans (Sarthe), Théâtre Paul Scarron/ Théatre de l’Ephémère, 8 Rue des Jacobins, 72000 Le Mans : lundi 23 au jeudi 26 novembre (à 18h30 lundi et jeudi, à 20h30 mardi et mercredi). Tél. : 02.43.43.89. 89
- Briollay (Maine-et-Loire), Arrêt public, à 10 minutes d’Angers : lecture de Jean Pierre Niobé, dimanche 7 décembre à 17 heures, accès libre. 25 Grande Rue 49125 Briollay. Tel : 02.41.72.22.57 – 06.07.68.02.78
- La Cornuaille (49440, Près d’Angers, Maine-et-Loire), Théâtre de la Cornuaille : samedi 12 décembre 2015. Tarifs : de 7 à 12 euros. Renseignements au 02.41.39.14.84
Spectacle disponible en tournée. Contact : collectif Crok’not. Tél. : 06 81 41 58 96 ou 06 33 05 37 32.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Du 18 décembre à 08h10 au 19 décembre à 22h20

    AFOC - Consomag
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : (...)