Contribution des retraités aux économies du gouvernement

La Lettre de l’UCR-FO n°89 par Union Confédérale des Retraités-FO

Les retraités et les personnes âgées en perte d’autonomie fourniront le quart du plan d’économies de 9,6 milliards d’euros que le gouvernement va chercher à réaliser en 2015 dans le champ de la protection sociale collective (Sécurité sociale, assurance-chômage, retraites complémentaires Arrco et Agirc).

Avec une contribution qui devrait être de l’ordre de 2,6 milliards d’euros, ils seront parmi les principaux contributeurs de ce plan gouvernemental d’économies.

 1,5 milliard d’euros proviendra de la branche vieillesse par le décalage de la date de revalorisation des retraites d’avril à octobre (900 millions pour le régime général, 600 millions pour les autres régimes de base).

 850 millions d’euros d’économies résulteront de la moindre indexation des prestations de retraites complémentaires.

 325 millions d’euros d’économies seront réalisées en reportant à la mi-2015, la mise en application de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, c’est-à-dire en décalant de six mois la revalorisation de l’Allocation personnalisée d’autonomie à domicile versée à près de 700 000 personnes âgées dépendantes.

Mais la contribution des retraités ne s’arrête pas là et va bien au-delà. Les retraités et les personnes âgées seront aussi parmi les principaux contributeurs des économies attendues de la Sécurité sociale. Les retraités qui, pour des raisons physiologiques, sont aussi ceux dont la santé s’altère de façon naturelle, seront ainsi les plus directement frappés par les 3,185 milliards d’euros d’économies demandées à la branche maladie qui vont s’ajouter aux diverses dispositions en vigueur dites de « responsabilisation » pesant déjà lourdement sur les revenus des assurés et tout particulièrement des retraités.

Toutes ces mesures d’austérité, de rigueur, de discipline budgétaire ont pour corollaire, la réduction drastique des dépenses de protection sociale, la destruction des services publics, l’amplification des attaques contre les droits sociaux et conduisent à la paupérisation du plus grand nombre et au creusement des inégalités sociales.

Ces dispositions traduisent une remise en cause de notre système de protection sociale collective fondée sur les principes républicains de solidarité et d’égalité que l’UCR-FO dénonce avec vigueur.

Sur le même sujet

Retraite complémentaire Agirc et Arrco : les paramètres 2015

Lettre @ Secteur Retraites du 27 mars 2015 – N°84 par Secteur Retraites

Les partenaires sociaux gestionnaires des régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco, réunis en Conseil d’administration respectivement les 11 et 12 mars 2015, ont pris les décisions suivantes sur les paramètres techniques des régimes : Agirc Arrco Valeurs du point 0,4352 € 1,2513 € (...)

Lettre aux syndicats : en Force pour nos retraites

Réforme des retraites, FO dit stop ! par Yves Veyrier

Nous sommes maintenant à deux semaines du 5 décembre. « Tous les regards sont tournés vers cette date ». Et pour cause ! A la suite de la position prise par le CCN de la confédération FO, à l’unanimité, portée par la réussite du 21 septembre, « la proposition de rejoindre, par un appel interprofessionnel, la grève unie des syndicats de la RATP et des transports à compter du 5 décembre prochain » fait son chemin.

Un projet de loi examiné à couteaux tirés

Sécurité sociale

L’examen par l’Assemblée nationale du projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2014 s’est achevé le 2 juillet après des débats houleux.