Coronavirus : réaction à l’allocution du président de la République

Communiqué de FO par Yves Veyrier

FO prend acte des annonces du président de la République quant aux dispositions requises pour faire face à la crise sanitaire, sociale et économique due à l’épidémie de Coronavirus.

En premier lieu, FO constate un discours reconnaissant quant à l’engagement des agents des services de santé, dont les services hospitaliers, ou encore de la recherche, qui tend à rompre avec une lecture strictement budgétaire et comptable qui a trop longtemps prévalu, et encore récemment, et conduit à une situation de grave difficulté. Cela doit valoir pour l’ensemble des services publics qui sont d’ores et déjà mobilisés et le seront fortement, de la fourniture d’énergie, à la continuité des transports, en passant par les services en charge de l’économie et de l’emploi notamment.

FO espère, et y sera attentive, que le discours tenu quant aux leçons qui seront tirées de cette situation vaudra plus largement.

Le président ayant tenu un discours volontariste sur le plan économique, évoquant des mesures massives de chômage partiel – en effet attendues – FO s’attend à ce que la ministre du Travail qui doit recevoir demain les organisations syndicale et patronales annonce qu’elle renonce à la mise en œuvre de la réforme restreignant les droits à indemnisation des demandeurs d’emplois et rétablisse ces droits tels que prévus par la convention négociée et signée entre les interlocuteurs sociaux en avril 2017.

FO renouvelle sa demande que dans une telle situation les Direccte soient mobilisées systématiquement pour assurer le suivi avec les organisations syndicales et patronales de la situation économique et sociale dans chaque département. FO appelle à ce sujet à ce que soient responsabilisées les entreprises « donneurs d’ordre » vis-à-vis des sous-traitants.

FO demande que, dans ce cadre, soit également assuré le suivi de la mise en œuvre des consignes sanitaires destinées à protéger la santé des salariés en particulier dans les TPE et notamment les secteurs de services à la personne.

FO relève que le président de la République a évoqué la limitation au maximum des rassemblements. Si « faire bloc » est nécessaire face à une telle crise, FO s’exprime et agit en tant qu’organisation syndicale. C’est à ce titre que FO ne peut que renouveler la nécessité que l’apaisement l’emporte et que par voie de conséquence soit notamment stoppé le processus d’adoption du projet de loi réformant les retraites.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Résolution du CCN

Comité confédéral national des 23 et 24 septembre par Yves Veyrier

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.

Allongement du congé de paternité

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Serge Legagnoa

Pour FO, si l’allongement de ce congé est une bonne chose qui nous replace dans la moyenne des pays européens, cela reste insuffisant si l’on souhaite réellement atteindre l’égalité femme - homme, initier un véritable lien entre le père et l’enfant, ainsi que l’épanouissement de l’enfant dès les premiers jours.