Covid-19 dans les abattoirs : le dumping social nuit à la santé

Coronavirus / Covid19 par FGTA-FO

Article publié dans le Dossier Coronavirus / Covid19
© Jean-Claude MOSCHETTI/REA

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

Depuis plusieurs jours, les abattoirs font la une de la presse pour cause de contamination du personnel au Covid-19. Pour rappel, depuis le début de la crise les entreprises du secteur ont eu une activité soutenue pour faire face aux demandes de la grande distribution. Les salariés ont répondu présent pendant toute la période de crise et encore aujourd’hui pour nourrir la nation. La FGTA-FO leur apporte tout son soutien.

Aujourd’hui, les autorités sanitaires cherchent des explications à cette propagation du virus dans ce secteur spécifique.

FO tient à interpeller les employeurs des industries de la viande et les décideurs politiques sur la spécificité des travailleurs détachés et la sous-traitance de ce secteur d’activité, ainsi qu’à se poser les bonnes questions sur cette population de travailleurs.

Où sont-ils logés ?

Combien de salariés par logement ?

La langue pour comprendre les consignes de sécurité au poste de travail est-elle maîtrisée ? Comment ces salariés se rendent-ils sur leur lieu de travail ?

Le dumping social est-il compatible avec les exigences sanitaires ?

Les éléments de réponses à apporter à ces questions qui ne sont pas exhaustives pourraient éclairer sur une des pistes de la propagation du virus dans les industries de la viande.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Tous les articles du dossier

Heures supplémentaires et Covid-19

Coronavirus / Covid19 par Secteur juridique

Dans le contexte du Covid-19, mon employeur envisage de me faire travailler davantage. Puis-je refuser d’effectuer des heures supplémentaires ?
Par principe, un salarié ne peut pas refuser d’effectuer des heures supplémentaires. Toutefois, le salarié peut refuser d’accomplir des heures (...)

Retour à l’école à partir du 11 mai ? Interrogations, inquiétudes, colère

Coronavirus / Covid19 par Evelyne Salamero

L’annonce de la réouverture progressive des écoles, lycées et collèges à partir du 11 mai n’en finit pas de provoquer des remous. Parmi les parents, les personnels, mais aussi les médecins et les maires, les réactions vont de l’inquiétude au refus d’obtempérer tant que les conditions d’une protection sanitaire maximale n’auront pas été réunies. Pour la fédération FO de l’Enseignement, cela exige notamment un dépistage généralisé des élèves et des personnels, comme le CHSCT ministériel du 3 avril dernier l’a d’ailleurs confirmé. Elle a décidé de lancer une pétition en ligne pour soutenir sa revendication.