La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°23

Création de la CSA : relever les défis du monde arabe

, Secteur Europe - International

Recommander cette page

Houcine Abassi au congrès de la Fedération des syndicats arabes (crédit photo / UGTT)

Le congrès de la Confédération syndicale internationale, qui s’était réuni à Berlin en mai 2014, avait adopté un amendement à ses statuts portant création d’une sous-structure régionale des pays arabes. Les 1er et 2 octobre derniers se tenait le congrès fondateur de cette sous-structure régionale de la CSI, la Confédération des syndicats arabes (CSA), à Amman en Jordanie. La CSA rassemble 17 organisations membres de 11 pays arabes et des syndicats de trois autres pays arabes sont candidats à l’affiliation.

Houcine Abassi, secrétaire général de l’UGTT (Tunisie), en a été unanimement élu Président. Il a qualifié la création de la CSA d’historique et a affirmé que « cette nouvelle structure permettrait le développement de syndicats démocratiques et indépendants dans la région arabe permettant ainsi aux travailleurs de la région de faire face aux défis importants avec davantage de force et d’efficacité ».

Un Conseil Général de 32 membres a été élu, dont 30% de femmes et 10% de jeunes, selon les critères d’égalité vers lesquels la CSI veut tendre progressivement, conformément avec les décisions prises au congrès de Berlin.

Le Congrès a apporté son soutien officiel à l’appel à l’action de la CSI concernant Gaza. Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, a dénoncé « le chômage massif à Gaza, les inégalités majeures, les discriminations de genre et les attaques envers les fondements des droits démocratiques, y compris le droit des travailleurs à s’organiser librement et à négocier collectivement ».

Voir en ligne : La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°23 [PDF]