Culture : Les annonces de Roselyne Bachelot

Revue de presse par Christophe Chiclet, L’Info Militante

© Pierre Perusseau/pool/REA

La ministre de la Culture a fait des déclarations donnant quelques petits espoirs au monde des festivals, sinistré depuis un an. Aperçu dans la presse.

Franceinfo
Un espoir pour ce printemps ? : Les festivals en plein air pourront avoir lieu cet été malgré l’épidémie de Covid-19, mais devront limiter leur jauge à 5 000 personnes et celles-ci devront demeurer assises et à distance les unes des autres, a annoncé jeudi 18 février la ministre de la Culture Roselyne Bachelot aux organisateurs des festivals, selon le service culture de Franceinfo. J’ai interrogé presque deux cents organisateurs de festivals. 83% nous ont dit Nous, ce qu’on veut, c’est s’adapter, a déclaré Roselyne Bachelot au micro de Franceinfo ce jeudi. La jauge de 5 000 personnes assises pour les festivals est une mesure prise pour permettre de sauvegarder la qualité sanitaire de ces manifestations, selon la ministre de la Culture.

France Culture
La radio de préciser : Les organisateurs demandaient un horizon pour le printemps et l’été, et la ministre de la Culture leur a répondu : Roselyne Bachelot a décidé d’autoriser la tenue des festivals en plein air avec un cadre strict. Jauge maximale de spectateurs et concerts assis : le ministère assure qu’il continuera d’accompagner les concerts en plein air, quoi qu’il arrive. Et la ministre de déclarer sur les ondes : Ces festivals [Eurokéennes, Vieilles Charrues, Hellfest] peuvent juger qu’ils ne peuvent pas s’adapter et qu’ils préfèrent annuler. Et nous les aiderons dans la perte des charges d’exploitation qu’ils auront ainsi enregistrée. Et puis, il y a des festivals qui peuvent s’adapter, et pas seulement les petits.

Le Point
Quelques informations concrètes. L’hebdomadaire titre : « Des expérimentations fin mars » et précise : Sous réserve d’une situation sanitaire catastrophique et si les protocoles sont validés, deux concerts tests auront lieu dans la deuxième quinzaine de mars, avec un millier de personnes, dans la salle de spectacle de Dôme à Marseille, assis avec la possibilité de se lever. Une expérimentation menée avec l’Inserm, établissement public dédié à la santé et à la recherche.

Le Républicain Lorrain
Outre Marseille, il y aura une expérimentation à Paris : À Paris, le concert aura lieu en partenariat avec l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, et quelque 5 000 personnes seront réunies debout. Un groupe test sera étudié. Je suis très optimiste pour les festivals et spectacles assis. Pour les spectacles debout, c’est plus compliqué, a reconnu la ministre. Roselyne Bachelot n’a, par ailleurs, pas donné de date pour une éventuelle réouverture des musées. Bref, le monde de la culture n’est toujours pas sorti de l’auberge !

Christophe Chiclet Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante