« Dames pipi » : l’affaire est à nouveau renvoyée

Emploi par Clarisse Josselin

Les six employées des lavatories de la Ville de Paris défendues par FO vont encore devoir s’armer de patience. La séance de conciliation prévue le 14 décembre aux prud’hommes de Paris a été renvoyée au 11 février 2016. Ce report résulte de l’absence à l’audience de l’avocat de la Stem, leur ancien employeur.

Depuis juillet dernier, ces dames sont dans l’impasse, ni employées, ni licenciées. Le nouveau prestataire du marché des toilettes publiques des monuments de la capitale, le groupe néerlandais 2theloo, refuse de reprendre leurs contrats de travail comme l’y oblige pourtant la convention du nettoyage.

Avec FO, elles avaient saisi la justice en référé pour une procédure accélérée, mais la Cour d’appel de Paris a renvoyé l’affaire au fond fin novembre.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Les dames pipi de Paris seront fixées sur leur sort le 27 août

Emploi par Clarisse Josselin

Les dossiers de six employées des sanitaires publics de la Ville Paris, qui manifestent depuis un mois pour sauver leur emploi suite à un changement de prestataire, ont été examinés en référé aux prud’hommes de Paris le 26 août. Le jugement est attendu pour l’après-midi du 27 août.
Lors de l’audience, (...)