Dans la Fonction Publique Hospitalière avec 76 % de femmes qui la constituent, les droits de la femme méritent l’égalité et non plus une simple journée commémorative le 8 mars !

Fédération FO-SPSS par Services publics et de Santé

Article publié dans le Dossier Égalité professionnelle

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

En plein combat contre le projet de contre-réforme des retraites et la réussite de la journée du 7 mars par son ampleur de grévistes et de manifestants, la Fédération des personnels des Services Publics et des Services de Santé FO, tient à rappeler son total soutien à l’ensemble des initiatives de mobilisations qui ont lieu partout sur le territoire français pour défendre les droits des travailleurs et notamment des travailleuses.

En effet les inégalités faites aux femmes sont multiples notamment dans les métiers du soin, de l’accompagnement, du social et médico-social, par des temps partiels imposés, de la discrimination liée à la maternité, des interruptions de carrière pour élever leurs enfants et d’une sous valorisation des métiers à prédominance féminine, tels que nous retrouvons topiquement dans la FPH. Sans compter que les femmes cumulent bien souvent une journée travail dans le cadre de leur service et une autre, dans bien des cas, sur le plan personnel au sein du foyer familial.

Chaque année, le constat est patent et la situation inégalitaire faite à l’égard des femmes n’évolue qu’à la marge. C’est pourquoi la Fédération FO-SPSS dénonce l’hypocrisie des gouvernements successifs de ne prendre aucune décision radicale pour mettre les salaires, l’accès à la promotion professionnelle au même niveau que les hommes. Le gouvernement ose même mettre en exergue dans sa communication la nécessité de l’égalité professionnelle, alors que celui-ci a toutes les cartes en main pour mettre en place une mesure législative obligeant les employeurs à ne faire aucune distinction de salaires entre les femmes et les hommes. Les déclarations gouvernementales du 8 mars doivent être suivies d’actes et non d’incantations !

C’est dans ce cadre que la contre-réforme des retraites avec un allongement du départ à la retraite à 64 ans et une accélération de la réforme Touraine, creuseront encore un peu plus les inégalités entre les Hommes et les Femmes en termes de pensions.

Il n’a pas d’autre alternative que de continuer dans la durée la grève, les mobilisations, les blocages, etc., jusqu’au retrait du projet de réforme des retraites.

La Fédération FO-SPSS tient à rappeler en cette journée son engagement quotidien et sa détermination en termes de revendication pour obtenir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Tous les articles du dossier

Le chiffre de la semaine : 95%

Protection Sociale par Michel Pourcelot

95% des femmes enceintes, actuellement ou par le passé, ayant un emploi déclarent « n’avoir reçu aucune formation sur les risques liés à l’activité professionnelle et leurs conséquences sur la grossesse ». C’est ce qui ressort d’un sondage dévoilé le 24 juin pour la fondation PremUp. « (...)