Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Dans le commerce, le printemps est agité : Bricorama, Fnac, Ikéa, Vivarte…

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

Après les appels du 9 avril, du 1er mai, du 12 mai, où des salariés du commerce se sont mobilisés contre l’austérité et le projet de loi Macron… dans le cadre d’appels communs de nombreuses organisations syndicales au plan national, régional et local, la Section fédérale du Commerce se félicite des nombreux appels de ses sections comme celles de Bricorama, de la Fnac et en fin de semaine dernière d’Ikéa. C’est au tour des militants de La Halle d’appeler à la grève le 24 juin.

Ce dernier appel est dans la continuité de la manifestation du 28 avril, devant le siège de Vivarte, et de la manifestation des salariés du dépôt de La Halle à Châteauroux du 13 juin dernier.

Nos vies ne sont pas à solder. La mobilisation dans le commerce contre les licenciements, la modération salariale, le travail de soirée, le travail du dimanche, est bien réelle.

C’est un rejet de la politique gouvernementale et patronale qui s’exprime sous différentes formes et dans de nombreux secteurs du public comme du privé. FO Commerce soutiendra toutes les actions syndicales pour faire reculer l’austérité et la précarisation sous lesquelles on veut noyer les salariés. C’est dans le cadre de positions claires et d’appels communs, que cela sera possible.

 Voir en ligne  : Fédération des Employés et Cadres FO - Site internet

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

La colère des salariés de Vivarte

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

A l’appel des syndicats du groupe d’habillement (La Halle, Kookaï, André…) dont FO, les salariés ont manifesté devant le siège social mardi 28 avril, jour où se tenait un comité central d’entreprise concernant un plan de 1 600 suppressions de postes. Les syndicats ont adressé une lettre ouverte au P-DG de (...)

Vivarte : des plans pas vraiment sociaux

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

La crainte des salariés de nouveaux plans de licenciements massifs et d’une cession d’enseignes a été confirmée en début de semaine. FO et les autres syndicats sont déterminés à lutter contre le dépeçage du groupe.