De Dietrich : le compte n’y est pas

Fédération FO Métaux par Métaux

Communiqué de FO Métaux

A l’appel de notre organisation, les salariés De Dietrich Process System de Zinswiller (Bas-Rhin) sont en grève depuis le 17 février, à 5h du matin, pour exprimer leur colère face aux propositions de la direction dans le cadre des NAO.

Si toutes les entreprises n’ont pas été touchées de la même manière par les récentes crises, certaines s’en sont beaucoup mieux sorties que d’autres. De Dietrich Process System de Zinswiller est de celle-là. La remarquable croissance de son chiffre d’affaires s’est traduite cette année par un résultat record. Pour FO et les salariés, l’ouverture des négociations annuelles obligatoires ne pouvait donc déboucher que sur un partage de cette richesse à la hauteur des investissements de ceux qui l’ont créée : les salariés.

Mais quelques séances d’échanges avec la direction ont suffi à faire l’effet d’une douche froide, les propositions de De Dietrich n’atteignant même pas le niveau de l’inflation. Comment une entreprise en aussi bonne santé peut-elle ne pas maintenir le pouvoir d’achat de ses salariés ? s’insurge le délégué syndical FO Laurent Thieriot. Si les comptes sont aussi bien garnis, c’est parce que les salariés ne rechignent pas à faire les nombreuses heures supplémentaires que ne cesse de demander l’entreprise. Il est temps qu’ils soient payés de retour !

Depuis ce 17 février, une grève est donc en cours sur le site. Les salariés l’ont décidé à l’unanimité après avoir pris connaissance des propositions inacceptables de la direction. Le syndicat FO, qui les représente, a prévenu, avec le soutien de notre Fédération et de l’UD67 : pas question de signer pour un accord qui entérinerait une dégradation du pouvoir d’achat. Autrement dit, tant que la direction n’ira pas au-delà des chiffres de l’inflation, la situation restera bloquée.

La Fédération FO de la métallurgie soutient tous les salariés et le syndicat FO Métaux De Dietrich qui manifestent pour une augmentation juste et décente.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

NAO 2024 de la branche des 3D : La chambre patronale méprise ses salariés !

Fédération FEETS-FO par FEETS-FO

En ce début d’année 2024, les négociations sur les salaires minima hiérarchiques de la branche des entreprises de désinfection, désinsectisation, dératisation (3D) viennent de se clôturer. Après plusieurs mois de bataille sur les salaires, la chambre patronale vient de mettre à signature un accord relatif à la grille de minima.