De l’eau plombée par les économies : 500 intoxiqués

Le chiffre aujourd’hui par  Michel Pourcelot

Quelque 500 personnes ont été intoxiquées en consommant l’eau potable du réseau de la ville de Flint, dans le Michigan (États-Unis), après la décision, en 2014, du gouverneur républicain de, par souci d’économies, faire pomper l’eau dans le fleuve plutôt que de l’acheter à la ville de Detroit. En outre, le budget affecté au contrôle des eaux avait été diminué de 20% dès 2010.

Une catastrophe sanitaire

Résultat : des dizaines de personnes, dont des enfants sérieusement empoisonnés, et une note estimée à plus de 700 millions de dollars pour la seule réparation des canalisations d’eau publiques endommagées par la teneur en plomb.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Un bilan potable de l’eau en France

Consommation par  Michel Pourcelot

Un magazine de consommateurs a fait couler beaucoup d’eau fin janvier en publiant une enquête sur la qualité de l’eau en France, à l’heure où un Français sur cinq n’a pas confiance en celle du robinet. Il en ressort que pour quelque 2,8 millions de Français l’eau du réseau potable est polluée, notamment (...)

Votes pour l’augmentation du salaire minimum

États-Unis

En parallèle aux élections du Sénat américain, plusieurs référendums étaient organisés dans certains États à l’initiative des syndicats (AFL-CIO). À cette occasion, les électeurs ont voté en faveur de hausses du salaire minimum.

Le TTIP exporterait les méfaits de la finance sur les services publics

États-Unis par Nadia Djabali

Alors que le gouvernement français annonce sa volonté d’arrêter les négociations du traité de libre-échange entre l’Europe et les États-Unis (TTIP), la situation catastrophique d’entreprises américaines ayant des missions d’intérêt général constitue une préfiguration des conséquences des accords de libre-échange sur les services publics.