Décès de la doyenne de Force Ouvrière à 107 ans

Nécrologie

Germaine Gourdon, doyenne de Force Ouvrière, nous a quittés. Elle avait participé à la vidéo des 70 ans de Force Ouvrière, vidéo présentée lors du Congrès confédéral d’avril 2018.

Germaine a adhéré à FO depuis le début. A 107 ans, elle avait toujours sa carte. Plus de 70 ans d’adhésion.

Entrée dans les PTT, et habitant dans le Maine et Loire, elle appartenait à une brigade de réserve. Elle allait remplacer un receveur absent dans les départements.

Tout d’abord adhérente à la CGT, comme tout le monde, indiquait-elle, elle a choisi, dès la scission entre FO et la CGT, de rejoindre les rangs de Force Ouvrière. Elle avait expliqué sa démarche très naturellement : ce sont ses collègues de Bordeaux qui lui avaient téléphoné pour lui dire : « dis donc, vous avez beaucoup d’adhésions à Angers. Écoutez, nous on fait un syndicat Force Ouvrière, est-ce que ça vous intéresse ? ». Elle avait accepté et envoyé un courrier à chaque adhérent. «  Et alors, il y en a qui ont accepté, d’autres qui ont refusé tout bonnement et puis ça s’est fait comme ça. Mais alors, j’ai reçu des lettres de menace de la part des gens de la CGT. Je ne m’en suis pas occupée mais ce n’était pas très agréable. »

Pour Germaine, militante de toujours, l’important, c’était de payer ses cotisations, avec comme leitmotiv : « Une cotisation, ça se paie, voilà. »

Une belle leçon de militantisme pour nous. Elle s’est éteinte paisiblement dans son sommeil.