Déclaration de la Commission Exécutive Confédérale de Force Ouvrière du 19 mai 2016

Communiqué de FO

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 - flickr.com/force-ouvriere

Réunie à Paris le 19 mai 2016, la Commission Exécutive de Force Ouvrière réaffirme la revendication de retrait du projet de loi travail.

En rupture avec le principe républicain d’égalité de droit, avec l’inversion de la hiérarchie des normes , ce projet est rétrograde et s’inscrit dans une réduction de la couverture conventionnelle des salariés et un développement du dumping social dans une logique à contre-sens du progrès social et économique.

D’autres points, comme le recours au référendum qui court-circuite les syndicats, la médecine du travail ou les licenciements, ne sont pas acceptables.

Depuis plus de 2 mois, et après avoir largement alerté, Force Ouvrière dénonce ce projet.

Quelques reculs dus aux mobilisations ont eu lieu, mais ils sont nettement insuffisants.

Refusé par une majorité de français, sans majorité à l’assemblée – ce qui a conduit au déni de démocratie du 49-3 – non soumis à référendum, ce projet de loi est largement rejeté.

Face à l’endurcissement des pouvoirs publics, FO ne renoncera pas à opposer le progrès social au conformisme économique néolibéral, continuera à dénoncer toutes formes de violence et prendra toutes ses responsabilités pour préserver la démocratie, la liberté d’expression et la liberté de manifestation.

Après plusieurs semaines de mobilisation, à un niveau élevé, la Commission Exécutive appelle ses structures à soutenir les assemblées générales, les grèves et arrêts de travail et décide un renforcement de la mobilisation en s’inscrivant dans une manifestation nationale interprofessionnelle en juin, avec appel à une journée de grève interprofessionnelle.

Elle invite les Organisations Syndicales réclamant le retrait du projet de loi à s’y associer.

Adoptée à l’unanimité.

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Fonction publique - « Pacte B » : le repli stratégique du gouvernement

Service Public par Fonctionnaires, Postes et Télécommunications, Services publics et de Santé

La ministre de la Fonction Publique, Annick Girardin, vient d’annoncer que le projet de « Parcours d’Accès aux Carrières de la Fonction Publique Territoriale, Hospitalière et d’État » (Pacte B) présenté en Conseil Commun de la Fonction Publique le 30 mars dernier était retiré du projet de loi « Egalité et Citoyenneté ».

5 avril : la jeunesse est dans la rue pour le retrait de la loi travail

Mobilisation par Nadia Djabali

Plusieurs milliers de lycéens et d’étudiants ont arpenté les rues de Paris, Rennes, Nantes, Lyon et de nombreuses villes françaises, ce mardi 5 avril, contre la loi Travail. Avec le soutien des syndicats FO, CGT, FSU et Solidaires.

Rythmant ainsi la mobilisation contre la loi Travail et occupant le terrain avant la grande manifestation de samedi 9 avril qui ne sera pas la dernière. « Demain soir nous fixerons une nouvelle date de manifestation après le 9 avril, annonce d’ores et déjà Jean-Claude Mailly. Donc le mouvement se poursuit. »

31 mars 2016 : communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL

Loi Travail

Appel au renforcement de l’action pour le retrait de la loi Travail les 5 avril et 9 avril prochains. A l’issue de la grande journée de grève et manifestions du 31 mars, les confédérations syndicales FO et CGT, les organisations syndicales FSU et Solidaires, et les syndicats étudiants et lycéens UNEF, FIDL et UNL, ont décidé d’une nouvelle grande journée de mobilisation le 9 avril, précédée d’une journée d’actions des organisations de jeunesse, soutenues par les syndicats de salariés le 5 avril.