Déclaration de la Commission Exécutive confédérale du 16 juin 2016

Communiqué de FO

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Pour la quatrième fois depuis qu’il est Premier ministre, Manuel Valls a recouru mardi 10 mai 2016 à l’article 49 alinéa 3 de la Constitution pour faire adopter le projet de loi sur le travail. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

La Commission Exécutive de Force Ouvrière dénonce les propos du Premier ministre qui, face à un projet de loi multi minoritaire (contesté par 60% de syndicats représentatifs et imposé au 49.3 en première lecture à l’Assemblée Nationale), refuse tout dialogue social.

En surfant sur des violences inacceptables que Force Ouvrière a toujours fermement condamnées, en accusant les syndicats et en menaçant d’interdire les manifestations, le Premier ministre manque de sang-froid et de responsabilité.

Depuis plusieurs mois Force Ouvrière met, en particulier, l’accent sur les points les plus dangereux du projet de loi dont l’inversion de la hiérarchie des normes qu’elle n’acceptera jamais.

La Commission Exécutive appelle les pouvoirs publics à se ressaisir et, plutôt qu’invoquer le dialogue social, à pratiquer sérieusement et concrètement la concertation indispensable dans une démocratie. Force Ouvrière a déposé des propositions précises.

D’ores et déjà la Commission Exécutive de Force Ouvrière prévient que s’il prenait l’idée au gouvernement de passer en force à l’Assemblée Nationale en juillet avec le 49.3, elle ne lâcherait pas, y compris à la rentrée.

Adoptée à l’unanimité

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Loi Travail : un combat social mais aussi démocratique

Emploi et Salaires par Nadia Djabali

Plus de 120 rassemblements et défilés ont essaimé dans toute la France jeudi 23 juin.
Après quatre mois et dix journées de mobilisation contre la loi Travail, une majorité de Français se déclarent toujours contre le texte de loi. Le gouvernement saura-t-il les entendre ?

Loi Travail : L’exécutif bloque sur les blocages

Revue de presse par Michel Pourcelot

Alors que la mobilisation contre la loi Travail se poursuit, le gouvernement a décidé de rester sur ses positions et d’afficher une fermeté ostensible face aux nombreux blocages et grèves. La tension croissante a attisé l’attention de la presse.

9 avril : 200 cortèges dans toute la France

Mobilisation
 par Nadia Djabali

20 000 manifestants à Toulouse, 15 000 à Nantes, 5 000 à Caen, 4 000 à Lille, 3 000 à Strasbourg, 1 500 à Nîmes et au Mans. Ce samedi 9 avril, 200 cortèges étaient prévus dans toute la France malgré le début des vacances de printemps pour les zones A et B. « C’est un mouvement qui s’inscrit dans la durée, précise Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO. Nous entamons le deuxième mois de mobilisation. Pour le CPE, elle avait duré trois mois. »

« A voté ! » à la Fnac logistique contre la loi Travail

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

La section FO Fnac de la Logistique, située à Massy et Wissous dans le 91, a lancé hier et continue aujourd’hui, la votation par rapport à la loi El Khomri. Une opportunité offerte au millier de salariés répartis sur trois sites.
A peine que la table fut dépliée et les bulletins furent distribués, les (...)