Déclaration de politique générale du Premier ministre : première réaction de Force Ouvrière

Communiqué de FO

Assemblée nationale, discours de politique générale du premier ministre Édouard Philippe. © Denis ALLARD/REA

À l’occasion de son discours de politique générale, le Premier ministre a rappelé qu’au plan social la concertation était la règle, ce qui est actuellement le cas sur les projets d’ordonnances, mais ce qui ne préjuge en rien de l’issue de cette concertation qui, pour être efficace, doit être totale, loyale et tenir compte des lignes rouges.

Ce sera également le cas sur d’autres dossiers plus qu’épineux comme l’Assurance chômage, la formation professionnelle ou les retraites.

Au plan global, les annonces en matière de trajectoire financière, dite d’effort, apparaissent en contradiction avec la volonté affirmée d’investir et d’accroître certaines réductions de cotisations sociales ou d’impôt.

Si l’on y ajoute l’impact de la CSG sur le pouvoir d’achat des retraités et des fonctionnaires, qui plus est avec le gel de leur pouvoir d’achat et les impacts de cette fiscalisation sur la protection sociale, un flou inquiétant persiste.

Sur le service public comme sur la Sécurité sociale nous demandons des éclaircissements. En effet, par exemple, le discours du Premier ministre laisse entendre une réduction dangereuse du périmètre du service public. Or la République, à laquelle se réfère à juste titre le Premier ministre, ne peut être efficace sans une consolidation du service public dans son ensemble qui, comme la Sécurité sociale, ne peut être dissous dans le marché.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Une victoire juridique européenne contre le plafonnement des indemnités : bonne nouvelle pour les travailleurs français !

Communiqué de FO par Frédéric Souillot, Marjorie Alexandre

Le syndicat italien CGIL a obtenu gain de cause devant le Comité Européen des Droits Sociaux (CEDS) – organe officiel chargé d’interpréter la Charte Sociale Européenne – dans une décision publiée le 11 février dernier contre le plafonnement des indemnités pour licenciement injustifié introduit par le Jobs Act – une réforme du droit du travail italien de 2015 – similaire au plafonnement français introduit par les ordonnances travail de septembre 2017.

Privatisation du paiement de l’impôt !

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Suite à l’obligation du paiement en ligne sur Internet pour tout impôt supérieur à 300 € et l’interdiction de régler en espèces dans certaines trésoreries, les contribuables pourront bientôt acquitter leurs impôts, taxes ou même factures de cantines dans plus de 600 bureaux de tabac dans certains départements pour la phase expérimentale.