Déclaration de politique générale du Premier ministre : première réaction de Force Ouvrière

Communiqué de FO

Assemblée nationale, discours de politique générale du premier ministre Édouard Philippe. © Denis ALLARD/REA

À l’occasion de son discours de politique générale, le Premier ministre a rappelé qu’au plan social la concertation était la règle, ce qui est actuellement le cas sur les projets d’ordonnances, mais ce qui ne préjuge en rien de l’issue de cette concertation qui, pour être efficace, doit être totale, loyale et tenir compte des lignes rouges.

Ce sera également le cas sur d’autres dossiers plus qu’épineux comme l’Assurance chômage, la formation professionnelle ou les retraites.

Au plan global, les annonces en matière de trajectoire financière, dite d’effort, apparaissent en contradiction avec la volonté affirmée d’investir et d’accroître certaines réductions de cotisations sociales ou d’impôt.

Si l’on y ajoute l’impact de la CSG sur le pouvoir d’achat des retraités et des fonctionnaires, qui plus est avec le gel de leur pouvoir d’achat et les impacts de cette fiscalisation sur la protection sociale, un flou inquiétant persiste.

Sur le service public comme sur la Sécurité sociale nous demandons des éclaircissements. En effet, par exemple, le discours du Premier ministre laisse entendre une réduction dangereuse du périmètre du service public. Or la République, à laquelle se réfère à juste titre le Premier ministre, ne peut être efficace sans une consolidation du service public dans son ensemble qui, comme la Sécurité sociale, ne peut être dissous dans le marché.

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Résolution du Comité confédéral national de FO des 23 et 24 septembre 2020

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 23 et 24 septembre 2020, le CCN rappelle son indépendance à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques. Il réaffirme d’une façon générale son opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical, rappelant par là le préambule des statuts de la CGT-FO.

Allongement du congé de paternité

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Serge Legagnoa

Pour FO, si l’allongement de ce congé est une bonne chose qui nous replace dans la moyenne des pays européens, cela reste insuffisant si l’on souhaite réellement atteindre l’égalité femme - homme, initier un véritable lien entre le père et l’enfant, ainsi que l’épanouissement de l’enfant dès les premiers jours.