Déclaration du Bureau Confédéral de Force Ouvrière du 11 avril 2016

Communiqué de FO

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Manifestation contre le projet de loi Travail El Khomri du 9 avril 2016 à Paris. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Alors que la détermination du mouvement pour le retrait du projet de loi travail ne faiblit pas et dans la perspective de la journée de grève et manifestations du 28 avril, le Bureau Confédéral de Force Ouvrière attire solennellement l’attention du Medef et de son président caricatural d’une conception des rapports sociaux oscillant entre l’anti-syndicalisme primaire et le corporatisme du milieu du XXe siècle.

Ne supportant pas l’élargissement de l’implantation syndicale et ne comprenant que les syndicats d’accord avec sa propre vision des choses, le président du Medef veut choisir ses interlocuteurs et se veut menaçant sur l’avenir de la négociation Assurance chômage.

Pour le Bureau Confédéral de Force Ouvrière de telles déclarations, en lien avec la question de la représentativité patronale, sont démocratiquement irresponsables.

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

12 mai : Des défilés placés sous le signe du 49-3

Emploi et Salaires par Nadia Djabali

Le Havre, Nantes, Toulouse, Grenoble, Montpellier, Bordeaux, Bayonne, Pau ou Paris, les cortèges ont essaimé dans toute la France. Deux jours après l’annonce par le gouvernement du recours au 49-3, le climat était plutôt tendu.
« Quand j’ai entendu l’annonce du gouvernement, je me suis mise à pleurer, (...)

Déclaration de la Commission Exécutive confédérale du 16 juin 2016

Communiqué de FO

La Commission Exécutive de Force Ouvrière dénonce les propos du Premier ministre qui, face à un projet de loi multi minoritaire (contesté par 60% de syndicats représentatifs et imposé au 49.3 en première lecture à l’Assemblée Nationale), refuse tout dialogue social.
En surfant sur des violences (...)